Thomas Cook rapatrie 65 Belges de Kos, après le séisme

Le tour-opérateur Thomas Cook organise ce samedi un vol spécial pour rapatrier de l’île grecque en mer Egée (photo) ses clients belges, néerlandais et allemands qui logeaient au Continental Palace. L’hôtel endommagé ne peut plus héberger de voyageurs depuis le séisme qui a frappé la région entre Kos et la station balnéaire turque de Bodrum, dans la nuit de jeudi à vendredi. Et il n’y a plus de places dans d’autres hôtels pour les accueillir. L'ensemble des touristes voyageant via le tour-opérateur TUI sont par contre en mesure de passer la nuit à l'hôtel, que ce soit sur l'île grecque ou dans la station balnéaire turque.
AFP or licensors

Quelque 76 touristes belges logeaient dans le Continental Palace de Kos au moment du séisme, dans la nuit de jeudi à vendredi. Soixante-cinq d’entre eux devaient rentrer ce samedi au pays avec le vol de rapatriement de Thomas Cook. Les onze autres restent à Kos. Ils ont pu trouver de la place dans un autre hôtel. Au total, 1.100 clients belges du tour-opérateur se trouvent actuellement sur l’île grecque en mer Egée.

Les touristes rapatriés devaient prendre dans l'après-midi un vol pour Francfort (Allemagne), qui doit atterrir vers 20h, puis effectueront le trajet jusque Brussels Airport en bus. Ils sont accompagnés par deux personnes de l’équipe spéciale d’assistance de Thomas Cook. "Tous ces voyageurs seront automatiquement remboursés pour les nuitées qu’ils n’ont pu passer à Kos", indique le tour-opérateur dans un communiqué. Ce qui n'est pas le cas des autres voyageurs se trouvant encore à Kos et à Bodrum.

La situation y est stable et tous les hôtels ont été contrôlés en détail. Thomas Cook ne voit donc pas de raison pour un rapatriement général. Ceux qui voudraient malgré tout rentrer plus tôt que prévu doivent prendre contact avec les représentants locaux du tour-opérateur. Ceux-ci regarderont au cas par cas les possibilités et la capacité, qui sont limitées en cette période estivale.

Pas de problème pour les voyageurs de TUI

Du côté du TUI (ancien Jetair), tous les voyageurs sont logés dans des hôtels et chacun d'entre eux est en mesure de passer la nuit dans une chambre. Tous les hôtels sont à nouveau opérationnels, à l'exception d'un établissement dans la ville de Kos.

"Pour quasi tous les vacanciers, le retour à la normale s'opère. Cependant, pour certaines personnes, la peur n'a pas encore disparu", relève encore le tour-opérateur, dont des représentants sur place font à nouveau le tour des hôtels pour parler avec les vacanciers.

Les vols de TUI vers Kos (photo), Rhodes, Bodrum et Marmaris seront effectués comme prévu, précise-t-on encore.