Les seniors font la file pour les formations artistiques

Au cours des dix dernières années, le nombre de seniors qui suivent des cours dans l’enseignement artistique à temps partiel en Flandre a doublé. C’est ce qui ressort des chiffres de la ministre flamande de l’Enseignement, Hilde Crevits (CD&V). Ce sont avant tout des disciplines comme la peinture ou la céramique qui sont particulièrement prisées par les personnes du troisième âge.

"L’augmentation du nombre d’inscrits est avant tout due à l’offre flexible de formations dans les académies", constate la députée flamande Vera Celis (N-VA), qui a demandé à la ministre de l’Enseignement Hilde Crevits les chiffres correspondants.

"Les académies offrent aussi des formations dont les cours sont donnés pendant la journée, ce qui est moins problématique pour les seniors. Ils peuvent alors aussi se rendre à l’académie d’art en transports en commun".

C’est donc moins le vieillissement de la société qui influence l’augmentation du nombre de seniors inscrits dans les académies d’art. "On en tient cependant automatiquement compte, mais cela ne suffit pas à expliquer une telle augmentation", précise Vera Celis. "Comparé à l’année scolaire 2007-2008, le nombre de seniors inscrits cette année scolaire dans l’enseignement artistique à temps partiel a doublé, passant ainsi de près de 4.500 étudiants à près de 10.000 étudiants. C’est énorme".

"Peu d’inscriptions pour les cours de danse"

Les seniors en Flandre semblent surtout actifs dans les arts plastiques et en musique. "La peinture et la céramique sont particulièrement populaires", précise Celis, "tout comme la musique de chambre et le piano. Ce sont des formations traditionnelles, j’en suis bien consciente, mais les inscriptions des seniors au cours de danse sont par contre négligeables".

Vera Celis avoue qu’elle aimerait immédiatement s’inscrire à ce type de cours dès qu’elle aura pris sa pension. "Pour de nombreux seniors, c’est l’occasion de faire un choix qu’ils ont longtemps reporté, en raison de leur carrière. Ils n’avaient pas le temps. Autrefois, quand j’étais très jeune, j’ai suivi pendant 14 ans une formation musicale. J’attends avec impatience le moment où je pourrai la reprendre".