L’argent et les avoirs de 37 combattants en Syrie bloqués

Le gouvernement fédéral a fait bloquer les avoirs de 37 combattants en Syrie supplémentaires. Cette mesure contre le terrorisme - qui vise à empêcher les combattants à avoir accès à leur argent ou à verser de l’argent sur leurs comptes - a maintenant été ainsi prise pour un total de 251 personnes. Parmi ces dernières figure notamment le cheikh controversé Bassam Ayachi (photo), qui a recruté des dizaines de jeunes combattants.
BELGA/MAETERLINCK

Le cheikh Bassam Ayachi, âgé de 71 ans, aurait recruté des dizaines de jeunes pour la lutte armée. Il se trouve actuellement en Syrie.

Son bras droit Raphaël Gendron (photo) a également été ajouté à la liste belge des combattants dont les comptes et avoirs ont été bloqués. Il y a quelques années, une information émanant de Syrie indiquait que Gendron serait décédé dans ce pays. Mais tant que les faits n’ont pas été officiellement confirmés, le gouvernement belge le considère encore toujours comme vivant.