Le rappeur Boef interrompt son concert au festival Sfinks

Le concert du rappeur néerlandais Boef a dû être interrompu ce samedi soir après 20 minutes, au festival gratuit Sfinks Mixed de Boechout (province d’Anvers), en raison de la présence de beaucoup de très jeunes enfants sous un chapiteau bondé. Une mesure de sécurité en raison de l’affluence, indique l’organisation de ce festival anversois de musiques du monde.

Le festival Sfinks (photo archives) accueille traditionnellement beaucoup de familles et ce dimanche soir beaucoup d’enfants étaient présents pour le programme gratuit de Sfinks Mixed. Le rappeur néerlandais Boef étant très populaires auprès des jeunes, il y avait beaucoup d’enfants présents, dont de très jeunes enfants et certains se trouvaient dans les premiers rangs.

Le rappeur (photo) était programmé pour 17h dans le grand chapiteau du festival. Ce dernier était rempli à craquer bien avant le début du concert. "Le spectacle a bien débuté, mais il y avait énormément de monde devant la scène, dont des enfants de moins de 10 ans", a précisé l'organisateur Patrick De Groote. "Avec la pression, et l'excitation, nous avons constaté que la situation pouvait devenir dangereuse".

Plusieurs enfants se sont sentis mal, trois adolescentes se sont évanouies dans le public et ont été prises en charge par la Croix-Rouge, d’après De Groote. Certains enfants ont perdu leurs parents de vue. Le rappeur s’est rendu compte de la situation depuis le podium et s’est concerté avec les organisateurs.

"C'est pourquoi nous avons arrêté le concert avant la fin, en concertation avec Boef", précisait Patrick De Groote. "C'était, tant pour nous que pour Boef, une surprise de voir autant de jeunes enfants présents (...) Nous verrons l'année prochaine comment nous pouvons gérer cela."

Le festival se poursuit ce dimanche à Boechout, pour sa dernière de quatre journées. Le programme s’adresse à un public de toutes origines et tous âges.