Le suspect de Gistel avoue quatre meurtres

Le jeune homme de 25 ans suspecté d’avoir poignardé son ex-amie de 18 ans et les grands-parents de celle-ci, à leur domicile à Moere près de Gistel (Flandre occidentale), le 25 juillet dernier, a avoué ce lundi les trois meurtres. Mais aussi celui d’un photographe de 39 ans à Gand, survenu peu avant. C’est ce qu’a annoncé son avocate Amélie Van Belleghem, à la suite d’une nouvelle audition.

D’après les déclarations de l’avocate, ce lundi midi, le jeune suspect a avoué les meurtres au cours d’une nouvelle audition. Il a reconnu avoir poignardé son ex-amie de 18 ans et les grands-parents de celle-ci, mardi soir dernier. Le suspect a alors pris la fuite, mais a pu être appréhendé par la police peu après à Ostende.

Le jeune homme de 25 ans a également reconnu avoir commis le meurtre d’un photographe à Sint-Amandsberg, près de Gand (Flandre orientale). "Il a reconnu les faits à Gistel, et a fait une déclaration spontanée à propos des faits à Sint-Amandsberg", a précisé son avocate.

Le corps du photographe de 39 ans avait été retrouvé mardi matin dernier. Son assassinat a donc été perpétré avant le triple homicide de Gistel. Les deux dossiers avaient rapidement été liés par les enquêteurs, le photographe ayant été une connaissance de l’ex-amie du suspect.

Amélie Van Belleghem a tenu à souligner que son client regrette les faits. "Il aurait voulu que les choses se passent tout autrement".