Ostende partage 0 à 0 avec Marseille, mais est éliminé de l'Europa League

Alors qu'il y avait eu beaucoup de buts à l'aller au stade Vélodrome (4-2), il n'y en a pas eu jeudi lors du match retour du 3e tour préliminaire de l'Europa League. A l'Albert Park, Ostende et Marseille se sont quittés sur un score vierge (0-0), qui a mis fin au premier parcours européen des Kustboys.

Dès le coup d'envoi, les Marseillais ont donné le ton: ils ont pris la direction des opérations et Luiz Gustavo a reçu une carte jaune pour avoir tâté les chevilles de Joseph Akpala (4e).

Après cette entrée en matière, le ballon a commencé à voyager d'un camp à l'autre. Antonio Milic a semé le désordre dans la défense de Marseille (12e) et Lucas Ocampos a vu son envoi heurter le montant du but de Silvio Proto (14e).

Le duel s'est poursuivi sur le même tempo jusqu'à la fin de la période sans but mais avec de nombreuses occasions. Knowledge Musona n'a pas ponctué victorieusement un contre des Kustboys (28e). Les Olympiens ont une nouvelle frappé le montant par Maxime Lopez (38e) et avant cela, Proto a réussi une belle parade sur un envoi de Valère Germain (32e).

A la reprise, Yassine El Ghanassy est monté au jeu à la place de Rezaeian Ramin. Le feu-follet ostendais s'est fait remarquer en bien pour son abattage mais négativement quand il a manqué une belle occasion (59e).

Ostende a continué à se montrer sur la scène européenne. Il ne lui a manqué que le but face à Marseille, qui a attendu désespérément une grosse erreur des visités pour frapper.

Plus tôt dans la soirée, La Gantoise s'était incliné 3 à 1 en Autriche, à Altach voyant aussi son parcours européen s'arrêter après un partage 1 but partout à Gand.

Yves Vanderhaeghe : "dommage ne pas avoir pu marquer"

"Je suis content tout de même après une telle prestation à domicile", a confié l'entraîneur d'Ostende. "Il y a eu beaucoup d'engagement de la part des joueurs et c'est dommage de ne pas avoir pu marquer. Cela n'a pas été facile en première période où l'on a pu voir encore toutes les qualités de notre adversaire, mais nous avons montré quelques belles choses surtout en deuxième période. Et sans les arrêts de Mandanda, le gardien marseillais, nous aurions pu marquer.

Si quelqu'un méritait de gagner ce soir, je pense bien que c'est nous. C'est à l'aller que nous pouvons nourrir des regrets. Prendre 4 buts, c'est beaucoup. Nous avions commis quelques petites fautes et laissé trop d'espace à l'adversaire. Cela dit, si nous étions en réussite aujourd'hui comme les Marseillais à l'aller, nous aurions très bien pu passer. C'est une belle équipe, nous devons utiliser cela pour le championnat. C'est une belle expérience pour tout le monde comme le fait de jouer devant 46.000 spectateurs à Marseille.

J'ai dit à mes joueurs que ces matches européens étaient la conséquence d'une belle saison dernière. Avec ce groupe, nous voulons construire la même chose pour réussir encore à nous qualifier pour une Coupe d'Europe."

Silvio Proto, le gardien d'Ostende abondait dans le même sens. "On s'est bien battu aujourd'hui, nous étions très bien défensivement et le 0 à 0 n'est pas un mauvais résultat. Cela dit, nous devions marquer deux buts au moins pour nous qualifier. On peut être content de notre prestation face un forte opposition, mais c'est dommage, nous n'avons pas réussi à marquer. Il faut tirer les leçons pour le championnat et si l'on parvient à défendre aussi bien qu'aujourd'hui, nous pourrons faire encore une belle saison."

Son vis-à-vis, Steve Mandanda a dû s'employer à deux reprises en deuxième mi-temps pour permettre à Marseille de garder le zéro.

"On voulait se qualifier, mais on savait aussi que ce serait un match compliqué", a avoué le gardien français. "Nous avons joué une bonne première mi-temps, mais ce fut plus difficile en seconde période. On s'est qualifié, c'est le plus important, même si nous aurions voulu ajouter la manière avec la victoire."

 

Foto Kurt