Geert Bourgeois est en mission en Afrique du Sud

Le ministre-président flamand, Geert Bourgeois (N-VA), est en visite en Afrique du Sud. Avec 5 millions d’euros de coopération au développement par an, la Flandre compte réduire les inégalités dans un pays où l’apartheid a laissé des séquelles.

Chaque année, la Belgique accorde environ 75 millions d’euros au Congo et environ 50 millions d’euros au Rwanda en aide au développement. À côté de ça, la Flandre, également compétente pour la coopération au développement, accorde 5 millions d’euros par an. Cela paraît peu, mais toute aide est la bienvenue dans un pays qui a aboli le régime de l’apartheid il y a deux décennies et qui a des difficultés à se redresser.

Les affinités entre la Flandre et l’Afrique du Sud ne datent pas d’hier. Après les premières élections véritablement démocratiques en 1994, la Flandre a signé une déclaration d’intention avec l’Afrique du Sud. Les ministres flamands ont depuis défilé pour aborder des projets liés à divers sujets : enseignement, art, culture, sciences, technologies, sport… Plus la Flandre se voyait attribuer de compétences à la suite des réformes d’État, plus le nombre de domaines de collaborations augmentait.

Programme 2017-2021

Il y a quelques mois, les gouvernements flamand et sud-africain ont convenu d’un programme 2017-2021. Budget à la clé : 25 millions d’euros (5 millions d’euros par an). L’accent est notamment mis sur la lutte contre le changement climatique, l’énergie verte et l’entrepreneuriat social. De cette manière, la Flandre compte aussi collaborer à la lutte contre la pauvreté, le chômage et les grandes inégalités. Et les inégalités sont grandes en Afrique du Sud : avec un coefficient de GINI de 0,60, le pays est l’un des plus inégalitaires en Afrique.