La Flandre impose 3,2 millions euros d’amende à Sodexo

La société de restauration collective et de services aux entreprises Sodexo - qui émet depuis 2016 des titres-services pour le gouvernement flamand - devra payer une pénalité de 3,2 millions d’euros aux autorités flamandes parce qu’elle ne parvient pas à convertir assez rapidement ses titres-services, émis sur papier, en une version électronique.

La part de titres-services émis de manière électronique au nord du pays s'élève à 52,59%, ce qui est loin de l'accord passé avec le gouvernement flamand qui prévoit une proportion de 86% à la mi-2017.

L'an passé, la société avait déjà dû s'acquitter d'une pénalité de 1,14 million d'euros pour le même motif. Le contrat est malgré tout prolongé jusqu'à la fin de l'année prochaine, avec un maintien des pénalités, a indiqué vendredi le cabinet du ministre flamand de l'Emploi, Philippe Muyters (N-VA, photo).

Sodexo ne conteste pas les montants qu'elle doit payer à la Région flamande. "Nous respectons nos engagements", a expliqué l'un des responsables de la société, Ben Broeckx.

Amende de 3,2 millions d’euros

La société s'était fondée sur l'expérience des chèques-repas, devenus intégralement électroniques. "Il s'agit ici d'un marché tout à fait différent. La version électronique des titres-services n'est pas obligatoire. De ce fait, nous restons en-dessous de nos objectifs. En plus, un certain nombre d'utilisateurs demeurent réticents et les entreprises ne sont pas toutes enthousiastes", a expliqué Ben Broeckx.

L’amende s’élève maintenant à 3,2 millions d’euros, mais Sodexo reste confiant dans la réussite du projet. Depuis le début de cette année, un peu moins de 50 millions de titres-services ont été émis en Flandre. C’est 3,62% de plus que l’an dernier à la même époque.