Le porte-conteneurs échoué sur l’Escaut a quitté Anvers

Le CSCL Jupiter, porte-conteneurs de 366 mètres de long qui s’était échoué lundi sur l’Escaut occidental avant de pouvoir finalement continuer sa route vers Anvers, a pu quitter le port flamand dans la nuit de dimanche à lundi (entre minuit et 3h30) et fait route vers le port allemand de Hambourg. L’étendue des dégâts à la partie inférieure de la coque n’étant pas encore connue, son trajet sera d’abord limité. Un problème de direction serait à l’origine de l’incident.

L'échouage du CSCL Jupiter sur l’Escaut occidental avait interrompu pendant plusieurs heures le trafic maritime des embarcations les plus massives vers le port d'Anvers, le deuxième plus important d'Europe.

Une première tentative de dégager le navire avait échoué, mais la seconde - qui avait attiré des centaines de curieux - avait été couronnée de succès. Le bateau avait ensuite été conduit à Anvers, où ont eu lieu les premières réparations et les vérifications sur la structure du colosse.

Le porte-conteneurs a pu reprendre la mer, mais uniquement pour un trajet limité. "Le bateau peut rallier Hambourg et ensuite Rotterdam, mais une nouvelle vérification sera ensuite nécessaire", expliquait Annik Dirkx, porte-parole du port d'Anvers dimanche. "On ne peut pas exclure des dégâts dans la partie inférieure du bateau. Il a dès lors reçu une autorisation de naviguer limitée, pas encore de feu vert pour un voyage plus long."

Un problème technique dans le système de direction est à l'origine de l'incident, ont pu déterminer les services du port. "Il a été réparé", indiquait encore Annik Dirkx.

Le CSCL Jupiter a quitté Anvers entre minuit et 3h30 lundi matin, au moment de la marée haute. Deux remorqueurs l'ont escorté depuis le dock Delwaide (photo archives) jusqu'à la mer du Nord. Aucun conteneur n’a été chargé sur le navire, ni déchargé, et l’équipage est resté tout le temps à bord du colosse.