"Il faut davantage d’informateurs dans la communauté musulmane"

La Sûreté de l’Etat devrait avoir plus d’informateurs au sein de la communauté musulmane de Belgique, a estimé le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (photo archives) ce mercredi dans l’émission "De Ochtend" de la VRT, dans la foulée des attentats de la semaine dernière en Catalogne. Le ministre souhaite également introduire davantage de contrôles des personnes qui louent une voiture ou une camionnette.

L'enquête sur les attentats à Barcelone et Cambrils a révélé que l'imam espagnol Abdelbaki Es Satty, cerveau des attaques, aurait séjourné quelques temps en Belgique l'an dernier et y serait retourné à plusieurs reprises après son départ. La communauté musulmane de Vilvorde et Diegem (Brabant flamand) a même demandé à la police d'enquêter sur l’imam lorsqu'il était sur le territoire belge.

Le ministre de l’Intérieur plaide dès lors pour disposer de plus d'informateurs au sein de la communauté musulmane. Au micro de Radio 1 (VRT), Jan Jambon déclarait encore : "C’est avant tout le travail de la Sûreté d’Etat de voir comment améliorer la transmission des informations. Elle est cruciale pour la prise de décisions".

Jan Jambon (N-VA) veut également améliorer la réglementation en matière de location de véhicules. En Catalogne, mais aussi lors d'autres attentats, ce sont des voitures ou camionnettes louées qui ont servi à faucher des piétons.

Avant qu'une personne puisse louer un véhicule, il devrait d'abord être examiné si celle-ci apparait sur une liste noire, souhaite le ministre. "Nous pouvons adapter un système semblable à celui utilisé pour les compagnies aériennes ou les connections ferroviaires internationales. Nous y comparons la liste des passagers avec notre liste des personnes suspectes. Un système semblable serait possible pour la location de véhicules. Les sociétés de location sont d’ailleurs demandeuses dans ce domaine".

Le ministre de l’Intérieur prévoit donc de se concerter à ce sujet avec les sociétés de location de véhicules.