Swissport a repris le travail à Brussels Airport

Le personnel du bagagiste Swissport, qui était en arrêt de travail depuis mardi matin, a repris le service ce mercredi en matinée, confirmaient les syndicats et la direction de l’aéroport national. Un projet d’accord a été conclu entre syndicats et direction de Swissport. Des retards ont cependant encore affecté quelque 200 vols dans la journée à Zaventem, compte tenu du retard de manutention à compenser. Brussels Airport conseille encore toujours aux passagers de se limiter à un simple bagage à main.

Mardi, des milliers de bagages sont restés à l'aéroport international de Zaventem en raison de la grève des bagagistes de Swissport. Une trentaine de vols ont également dû être annulés et plus de 200 vols accusaient du retard. Les syndicats souhaitent obtenir une base solide, afin de régler des problèmes latents depuis des mois et qui ont finalement explosé mardi sous la forme d'un arrêt de travail.

L'objectif était d'arriver à un accord final avec la direction. Les syndicats ont accepté mardi soir un projet d’accord avec Swissport. Ce dernier a ensuite été présenté à l’équipe de nuit et celle du matin. Ce mercredi en matinée, le personnel du bagagiste a suspendu son arrêt de travail.

"Les discussions ont été difficiles et acérées", indiquait Kurt Callaerts de la CSC Transcom ce mercredi matin dans l’émission "De Ochtend" de la VRT. "Elles portaient sur des frustrations qui durent depuis des années, notamment au sujet d’un manque de personnel. Il a été difficile de convaincre le personnel, mais nous y sommes finalement parvenus".

Le personnel a repris le travail, mais d’après Callaerts la direction de Swissport porte une lourde responsabilité. "Elle doit respecter les accords, et ces derniers mois elle a souvent mis la tête dans le sable. Nous espérons qu’elle écoutera maintenant enfin les délégués syndicaux. Il y a toute une liste de problèmes qui doivent être réglés de façon structurelle".

Kurt Callaerts regrette que les passagers aient été les victimes du désaccord, mais il en attribue la responsabilité à la direction de Swissport. "En juillet, nous avions déjà envoyé un e-mail au CEO en lui demandant de pouvoir discuter. Le 8 août également, nous lui avons adressé un envoi recommandé, mais la direction n’y a pas réagi".

"N’emportez que des bagages à main aujourd’hui"

Brussels Airport demande entretemps aux voyageurs de se limiter ce mercredi aussi à de simples bagages à main. Les passagers doivent encore s’attendre à des retards et éventuellement aussi à l’annulation de certains vols. "Aujourd’hui, les bagages à main sont plus recommandés que jamais, car les problèmes pourraient persister", indiquait Florence Muls, porte-parole de l’aéroport.

Brussels Airlines, le principal client de Swissport à Zaventem, confirmait cette recommandation. "Les voyageurs doivent tenir compte de l’impact de la grève et du retard accumulé", indique la porte-parole Kim Daenen. "Nous enregistrons ce matin des retards d’une demi-heure à une heure. Il se pourrait que nous devions encore annuler des vols".

Les passagers peuvent consulter le site internet de la compagnie aérienne belge pour avoir des précisions sur la ponctualité de leur vol. Les voyageurs qui veulent absolument emporter des valises pour la soute à bagages reçoivent le conseil de prendre aussi le strict nécessaire dans un bagage à main. Et de respecter les dimensions imposées pour les bagages à main.