Un exhibitionniste à Ham : "fait divers" pour le bourgmestre

Non loin du Canal Albert (photo), dans la commune limbourgeoise de Ham, un homme nu a déjà été aperçu plusieurs fois. C’est ce que rapporte le quotidien Het Belang van Limburg. Plusieurs personnes - dont une femme faisant du jogging cette semaine - l’ont déjà signalé à la police, mais le bourgmestre Dirk De Vis (CD&V) relativise les faits "en ces temps de niveau 3 d’alerte terroriste".

D’après le quotidien régional Het Belang van Limburg, une jeune femme faisant du jogging le long du Canal Albert dans le Limbourg a vu l’exhibitionniste. "De l’autre côté du canal, un homme portant une casquette se promenait. A première vue, il se comportait normalement. Mais subitement, il s’est arrêté et à mon grand étonnement il a descendu son pantalon et a commencé à se masturber. J’ai d’abord cru qu’il était en train d’uriner, ou que j’avais mal vu. Mais l’homme n’a pas bougé et a continué à se masturber en me regardant", racontait la jeune femme au quotidien.

Elle affirme ne plus oser faire du jogging seule, pour l’instant. Elle s’est rendue à la police pour signaler les faits, mais sans conséquences pour l’instant. Et ce ne serait pas la première fois que la police de Ham enregistre des plaintes au sujet d’un exhibitionniste.

Interrogé dans l’émission "De Ochtend" de la VRT, le bourgmestre de la commune limbourgeoise, Dirk De Vis, relativise les faits. "En ces temps de menace terroriste de niveau 3, je ne trouve pas que cela représente une grosse menace. Je pense que les services de police ont autre chose à faire que de suivre la trace d’un homme qui baisse parfois son pantalon", déclarait le bourgmestre démocrate-chrétien.

"Dans notre zone, nous attachons notamment beaucoup d’attention aux agressions de la circulation routière et aux cambriolages. Dans notre société, nous sommes en outre habitués à certaines choses en matière de sexualité. Un homme qui enlève son pantalon de l’autre côté du canal ne m’inquiète pas. C’est un fait divers", déclarait encore Dirk De Vis.

La police de Ham a déjà reçu trois dépositions à propos d’un homme qui se dénude, en divers endroits de la région. "Je pense que ce phénomène se produit dans toutes les communes. Nous ne savons même pas s’il s’agit chaque fois du même homme. Mais si nous pouvons l’interpeler, nous le ferons certainement. Le problème est qu’il faut prendre un exhibitionniste en flagrant délit. Si nous postons une voiture de police sur un sentier de chasse, il ne va pas se montrer. Et des patrouilles "undercover", très onéreuses, ne présentent pas de garantie de succès", concluait Dirk De Vis.