La formation en alternance progresse en Flandre

La combinaison études/travail se développe en Flandre. L’agence gouvernementale Syntra a lancé une application où les entreprises peuvent envoyer une demande pour être reconnues comme espace de travail en alternance.

L’année scolaire va bientôt recommencer et bon nombre d’étudiants se préparent à retrouver les bancs de l’école. Pour ceux qui n’aiment pas rester à l’école et qui veulent apprendre sur le terrain, le gouvernement flamand a décidé en 2015 de développer le travail en alternance.

Grâce à la formation en alternance, des étudiants du secondaire professionnel vont deux jours à l’école et trois jours en entreprise. Ils combinent ainsi formation générale, formation professionnelle et expérience professionnelle et sont davantage préparés au marché du travail.

C’est l’agence flamande pour la formation d'entrepreneurs, Syntra Vlaanderen, qui a endossé la responsabilité de mettre en place des projets de formation en alternance. Le 1er septembre 2016, les premiers projets-pilote, appelés "bancs de l’école sur le lieu de travail" ont débuté. Bilan après un an : 34 écoles et 126 étudiants y ont participé.

Lancement d’une nouvelle application

L’un des buts de Syntra Vlaanderen est de rassembler les écoles, les fournisseurs de formations et les entreprises autour du concept "formation en alternance". Pour ce faire, un guichet digital avait été mis en place l’année dernière, mais l’agence flamande veut aller plus loin et a donné le coup d’envoi d’une nouvelle application le 24 août.

L’objectif de cette application est de créer une plateforme où on peut retrouver les entreprises qui pratiquent la formation en alternance. Femke Vandormael de SYNTRA Vlaanderen, explique : "Nous travaillons d’arrache-pied sur cette application depuis le début de l’année. La première version de guichet digital était déjà un bon du début, mais les commentaires des utilisateurs nous ont fait comprendre qu’une nouvelle plateforme était nécessaire. Nous sommes ravis d’avoir terminé avant la rentrée scolaire et surtout de pouvoir répondre aux besoins de nos utilisateurs."