Graffitis de menace au domicile du bourgmestre de Bruges

Renaat Landuyt (sp.a), le bourgmestre de Bruges, fait l’objet d’intimidation à son domicile. On a tagué à deux reprises des insultes sur les façades de ses habitations. Le bourgmestre trouve cela "très embêtant" et la police a ouvert une enquête.

Lundi matin, le bourgmestre de Bruges, Renaat Landuyt (sp.a), était en train de nettoyer les graffitis sur la façade de sa maison, quand il a reçu un coup de téléphone pour le prévenir que sa deuxième maison en dehors du centre-ville. On pouvait lire sur la façade : "Renaat, arrête de baiser ma femme".

"Je n’ai aucune idée de qui il peut s’agir", a réagi le bourgmestre qui est marié depuis 33 ans et est heureux dans son mariage. "C’est très embêtant et ça ressemble à une menace. Je préfère que les gens viennent me parler plutôt que de commencer à peindre". Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’un représentant politique du sp.a est victime de ce genre de vandalisme.

Les graffitis ont été rapidement supprimés et la police de Bruges a ouvert une enquête.