Une offre d’emploi publique avec une femme voilée suscite la polémique

Les autorités flamandes ont retiré une offre d’emploi sur laquelle figurait la photo d’une dame voilée, car elles veulent conserver leur neutralité. La photo était visible sur leur compte Twitter jusqu’à aujourd’hui, mais a suscité de nombreux commentaires racistes.

"Les autorités flamandes procèdent au recrutement de collaborateurs politiques et de juristes pour une réserve", pouvait-on lire sur le compte Twitter de l’instance publique flamande. On voyait également une femme voilée sur l’image qui accompagnait l’annonce.

Le tweet a directement suscité d’innombrables commentaires racistes qui s’attaquaient aux autorités flamandes et à la N-VA, un des partis au pouvoir. Les auteurs trouvaient qu’il était inacceptable de publier une photo d’une femme voilée.

Le cabinet de la ministre compétente, Liesbeth Homans (N-VA), a expliqué : "Nous n’avons pas supprimé le tweet à la suite des réactions. La photo qui accompagnait le message a créé de fausses attentes. Cela donnait l’impression que tout le monde au sein des autorités flamandes peut tout le temps porter des signes religieux et ce n’est pas le cas. Les autorités doivent rester neutres et cela doit être perçu de la sorte."

Même si l’administration flamande aspire à la diversité, aucune consigne générale n’existe quant au port de signe distinctif religieux. Chaque dirigeant-fonctionnaire a le droit de décider pour son propre service.