Démission de la présidente de l’agence flamande d’intégration civique

Meral Özcan (Open VLD) a présenté sa démission comme présidente-faisant fonction-de l’agence flamande d’intégration civique (Vlaams agentschap Inburgering en Integratie). Elle veut ainsi protester contre la vague de licenciements qui touche son agence. L’information est révélée ce mardi par le quotidien De Morgen.

Meral Özcan est devenue présidente - faisant fonction – du conseil d’administration de l’agence flamande d’intégration civique qui s’occupe du parcours d’intégration des primo-arrivants, au début de l'année. Elle avait succédé à Zuhal Demir (N-VA) lorsque celle-ci est devenue secrétaire d’Etat à l’Egalité des Chances, au printemps dernier.

Meral Özcan démissionne à présent de ses fonctions tout d’abord pour exprimer son mécontentement parce que des informations importantes n’ont pas été transmises au conseil d’administration. « "Nous sommes tout le temps obligé de chercher nous-mêmes les informations", a déclaré Meral Özcan à la VRT.

Et puis la vague de licenciements qui touche actuellement l’agence a aussi joué dans sa démission. Lors de l’afflux de réfugiés et de demandeurs d’asile dans notre pays l’agence avait obtenu des moyens supplémentaire du gouvernement flamand. Mais à présent que cet afflux s’est stabilisé, les moyens ont diminué et de nombreuses personnes engagées doivent partir. Le mois dernier 8 personnes ont été licenciées, mais on redoute encore de nombreux autres licenciements. "La manière dont cela se passe pose de nombreuses questions" a ajouté Meral Özcan.

L'agence est à présent à la recherche d'une nouvelle présidente.