Un bar brugeois interdit aux hommes non accompagnés

Suite 17, le populaire bar dansant de Bruges (Flandre occidentale) est obligé de fermer ses portes parce qu’il applique un tri peu réglementaire à l’entrée. Le règlement intérieur prévoit ainsi que les hommes ne sont autorisés à entrer dans la boîte de nuit que s’ils sont accompagnés d’une femme. Les agents de sécurité peuvent aussi juger qui est assez bien pour pouvoir entrer dans l’établissement et qui doit être refoulé. Le bourgmestre de Bruges Renaat Landuyt (SP.A) estime qu’un tel règlement est inacceptable.

La ville de Bruges en concertation avec la police veut donc faire passer le message qu’un tel règlement n’est pas acceptable dans la "Venise du Nord". Toutefois, ce n’est sans doute pas la seule raison qui explique la fermeture de ce bar.

Suite 17 a déjà reçu de multiples avertissements pour des nuisances qu’il cause dans le voisinage. Ainsi la police a dû intervenir régulièrement pour des actes de violence ainsi que pour des affaires de drogue. Une vaste opération de contrôle avait encore eu lieu au début du mois.

Il ne s’agit que d’une fermeture temporaire. Si les gestionnaires du café peuvent démontrer que des mesures ont été prises l’établissement pourra rouvrir. Apparemment ils auraient déjà compris qu’il fallait changer les choses. Toujours est-il que le bar sera fermé le week-end prochain.