Incident à Borgerhout, De Wever attend "un signal de la part du quartier"

Deux agents de la police d’Anvers auraient reçu des coups alors qu’ils voulaient contrôler une automobiliste. Un des deux agents a subi une incapacité de travail de 3 jours. Les auteurs des faits n’ont pas encore été appréhendés. Le bourgmestre d’Anvers Bart De Wever "attend un signal de la part de la population du quartier".

Une patrouille cycliste de la police d’Anvers avait été informée par des militaires du comportement dangereux d’un véhicule sur la Turnhoutsebaan à Borgerhout.

Les agents ont voulu immobiliser le véhicule pour effectuer un contrôle mais la conductrice n’a pas obtempéré et a continué sa route. Elle ne s’est arrêtée que dans une rue transversale à la Turnhoutsebaan.

Lorsque les agents ont voulu contrôler la conductrice, ils ont été encerclé par une dizaine de personnes agressives. La tension a monté lorsque des jeunes ont commencé à attaquer les policiers.

Ceux-ci ont appelé du renfort et d’autres équipes de police sont arrivées rapidement sur place. Mais les agresseurs avaient déjà pris la fuite et n’ont jusqu’à présent pas encore été retrouvés.

Le porte-parole de la police d’Anvers Wouter Bruyns estime que la violence envers des policiers est inacceptable. "Nous avons interpellé la conductrice qui roulait dangereusement pour l’interroger. Nous allons à présent visionner les images des caméras de surveillance. Il est probable que nous allons reconnaître certains des agresseurs et ainsi nous pourrons les retrouver. Cette histoire n’est pas terminée".

"La police a déformé la réalité des faits"

Mais cette version des faits est à présent contestée. Une habitante du quartier qui a filmé la scène avec son téléphone portable, estime dans le quotidien De Morgen, que les jeunes sont restés à distance et qu'il n'y a pas eu, à sa connaissance, de gestes de violence. Elle estime que "la police déforme la réalité des faits".

Sur les images on voit en effet une jeune femme se rebeller face aux policiers devant des badauds restés à distance. Deux combis de police, sirèrne hurlante, arrivent alors en renfort et la jeune femme est embarquée de force, la vidéo se termine à ce moment-là.

"J’espère sincèrement qu’un signal viendra du quartier"

Le Bourgmestre d’Anvers, Bart De Wever déplore cet attaque. Il estime que ce comportement est médiocre et espère que les coupables seront dénoncés.

"Je trouve cela incompréhensible qu’un tel groupe de jeunes agressifs puissent chaque fois ternir la réputation de notre ville", réagit De Wever.

"Attaquer des policiers qui interviennent après une information reçue de la part de militaires et donc qui assurent notre sécurité c’est vraiment un comportement très médiocre".

"J’espère sincèrement qu’un signal viendra du quartier", ajoute le bourgmestre,  "non seulement pour condamner cet acte mais aussi pour dénoncer les coupables et ainsi prouver le respect pour la police".