Une image caricaturale d’un garçon noir utilisée pour une soirée scout

L’auteur flamande Dalila Hermans estime inacceptable que des scouts de Hansbeke (Flandre orientale) utilise une image stéréotypée d’un noir pour faire de la publicité pour leur soirée annuelle Oerwoudfuif (Soirée de la jungle). Elle estime que c’est un exemple de la manière dont à l’école on caricature encore trop souvent les enfants noirs. Elle ne comprend pas que la Fédération Scouts et Guides de Flandre ne réagisse pas.

Il y a quelques semaines Dalila Hermans a reçu d’un ami une photo d’une affiche publicitaire pour une soirée des scouts. Elle a ensuite partagé cette photo sur Instagram avec le hashtag #nomoremonkeybusiness.

"J’ai lancé ce hashtag il y a quelque temps pour lutter contre la stigmatisation des noirs car en 2017 c’est devenu quelque chose d’important", a-t-elle expliqué lors de l’émission dominicale de la VRT "De zevende dag".

Comme elle s’était sentie blessée par cette représentation, elle a pris contact il y a quelques semaines avec les Scouts et Guides de Flandre "Scouts en Gidsen Vlaanderen" en leur demandant s’ils pouvaient faire quelque chose. Elle leur a expliqué qu’elle n’appréciait pas du tout cette publicité alors qu’elle aurait aimé par ailleurs envoyer ses enfants chez les scouts.

La fédération a répondu qu’elle allait entamer le dialogue avec l’unité en question et espérait arriver à une compréhension de leur part. Pour la fédération l’interdiction n’est pas son "style de communication".

Si Dalilla Hermans reconnaît qu’il y a eu de la bonne volonté de la part de la fédération qui a déclaré ne pas défendre une telle image, elle regrette néanmoins qu’il n’y ait "pas eu de véritable prise de décision et que la soirée a eu lieu comme si de rien n’était".