La Gantoise obtient sa première victoire de la saison à Ostende

La Gantoise aura dû patienter jusqu'à la 7e journée de championnat pour arracher sa première victoire. Les Buffalos se sont imposés dimanche 0-2 à Ostende avec des buts de Yuya Kubo (31e) et Louis Verstraete (90e+1). La Gantoise (6 points) se hisse à la 12e place. Ostende reste bon dernier (1 point). Plus tôt dans la journée, Zulte-Waregem a battu Mouscron (2-1). Enfin Eupen et le Standard se sont quittés sur un partage 1 partout.

Les deux équipes sont mal en point et les deux coaches n'ont pas encore trouvé leur équipe type. Yves Vanderhaeghe a préféré Andile Jali à la place de son capitaine Sébastien Siani et a aligné un trio d'attaque Knowledge Musona, Zinho Gano et Fernando Canesin. Quant à Hein Vanhaezebrouck, il a lancé Kubo et Dylan Bronn et relégué Deiver Machado et Damien Marcq sur le banc.

La première chance a été pour Gano qui, après s'être joué de Samuel Gigot et Noe Dussenne, a tiré à côté (2e). Par la suite, le peu de mouvement exercé par les deux équipes ne pouvait générer un spectacle de qualité.

Sur un coup de coin tiré par Franck Berrier, Antonio Milic a battu Lovre Kalinic mais le ballon s'est écrasé sur le poteau (23e).

Après ce coup de chaleur, Gand a pris l'air et Kubo a profité d'une mésentente entre Nicolas Lombaerts et Mike Vanhamel pour inscrire le premier but de la rencontre (31e, 0-1).

Le but de l'attaquant japonais n'a pas eu le don d'élever le niveau de jeu mais cela n'a pas incité les coaches à effectuer de changements au repos. Gand a continué à causer des soucis à la défense des Kustboys sur corners et Ostende a riposté par les coups francs de Berrier.

L'intensité a quand même fini par augmenter mais cela n'a eu aucune répercussion au marquoir. Musona a failli égaliser pour Ostende (71e) et Brecht Dejaegere a manqué d'un rien le 0-2 (73e). Vanderhaeghe a alors sorti ses jokers Michiel Jonckheere et Siani à la place de Berrier et Canesin (74e).

Ostende est reparti à l'assaut, a forcé des coups de coin, sans plus. Par contre, monté au jeu (84e), Vertraete a libéré les Gantois (90e+1, 0-2).

Foto Kurt

Eupen et le Standard se quittent sur un partage

Le match de clôture de la 7e journée de championnat s'est terminé par un partage entre Eupen et le Standard (1-1). Mbaye Leye a ouvert la marque (2e, 1-0) et Paul-José Mpoku a égalisé (39e, 1-1). Au classement, le Standard (5 points) est 13e et Eupen (3) est 14e.

Si l'on veut voir des buts, il faut aller à Eupen: Nicolas Verdier a directement confirmé l'affirmation. L'attaquant français a berné Christian Luyindama avant de donner le ballon dans la foulée à Mbaye Leye (2e, 1-0). Le Standard a réagi. Dieumerci Ndongala a lancé en profondeur Mpoku, qui s'est retrouvé seul devant Hendrik Van Crombrugge mais a placé à côté (3e).

Après un début spitant, la rencontre est entrée dans une phase de répit même si le Standard donnait l'impression de chercher plus l'ouverture. Après avoir bien contrôlé le ballon dans le rectangle, Ndongala s'est jeté sur le mur défensif eupenois (13e). L'ailier n'avait manifestement pas le bon feeling: il a manqué l'égalisation alors qu'il s'est retrouvé seul face à Van Crombrugge (29e). De quoi rendre le coach liégeois Ricardo Sa Pinto perplexe d'autant que Siebe Blondelle a failli doubler l'écart de la tête (33e).

Collins Fai a permis au Standard de trouver la faille en dénichant Mpoku dans les seize mètres. Après avoir frappé une première fois, l'ailier a passé deux arrières adverses en revue avant de placer le ballon sous la transversale (39e, 1-1).

La deuxième mi-temps a débuté par deux occasions pour le Standard manquées par Merveille Bokadi (50e) et Ndongala (51e). Verdier a également fait paniquer la défense rouche mais Ochoa n'a pas tremblé (61e). Le gardien mexicain a été plus attentif encore sur un envoi de Luis Garcia (70e).

Le Standard est passé près du second but par Carlinhos (77e, 82e) mais le terrain détrempé n'a pas facilité les choses. La rencontre a été marquée par de nombreuses fautes. Erik Lambrechts a sorti huit cartes jaunes (trois pour Eupen et cinq pour le Standard, dont 4 en deuxième période).