Mehdi Nemmouche, malade, ne pourra pas assister à son procès

Mehdi Nemmouche a comparu devant la chambre du conseil de Bruxelles, jeudi matin, pour annoncer aux juges qu'il ne comparaîtra pas à son procès, ont déclaré, jeudi midi, ses conseils Mes Sébastien Courtoy et Henri Laquay. La raison ? Mehdi Nemmouche est gravement malade et aucun soin ne lui est donné, selon ses avocats.

Un médecin légiste a examiné Mehdi Nemmouche et a conclu qu'il fallait impérativement qu'il subisse des examens plus poussées concernant son état de santé "inquiétant".

"Cela lui est refusé, selon son avocat Me Courtoy qui suspecte une tumeur au cerveau. "Il perd la vue et l'ouïe. Tout ce qu'on fait actuellement c'est lui prendre sa tension en lui faisant passer la tête à travers le passe-plat de sa cellule."

Il plaide pour faire soigner son client, sans quoi "il n'y aura dès lors pas non plus de procès en France avec la présence de Mehdi Nemmouche. Quelle image désastreuse une fois de plus pour la justice belge".

Mehdi Nemmouche est inculpé d'assassinat dans un contexte terroriste. Il est le suspect principal de l'attentat du 24 mai 2014 au Musée Juif de Bruxelles, qui avait fait quatre morts. L'homme avait été interpellé à Marseille le 30 mai 2014. Deux autres individus sont également suspectés de complicité, à savoir Nacer Bendrer et Mounir Attalah. Ils ont été transférés en Belgique en février et juillet 2015 et remis depuis en liberté sous conditions. Un avis de recherche concernant un quatrième suspect non identifié a été diffusé mi-janvier 2015. Cet homme avait été filmé quelques jours après l'attentat en train de remettre un sac à Mehdi Nemmouche.
L'enquête sur cet attentat est désormais bouclée, après trois ans d'investigations. Le procès, en correctionnel ou aux assises, n'est pas attendu avant septembre 2018.