Arno est devenu citoyen d’honneur de Bruxelles

Le bourgmestre de Bruxelles-Ville Philippe Close et l’échevine de la Culture Karine Lalieux ont remis au chanteur ostendais Arno - à la ville Arnold Charles Ernest Hintjens - la médaille de citoyen d’honneur pour saluer sa carrière artistique et son attachement à la capitale. Le chanteur et acteur flamand de 68 ans (photo archives) vit depuis une trentaine d’années dans le centre de Bruxelles.

Entre 50 et 100 personnes étaient réunies pour l'événement dans la salle Gothique, vendredi soir. Le bourgmestre a ouvert la cérémonie en revenant sur la biographie et la carrière de l'artiste né à Ostende (Flandre occidentale) en mai 1949. Une médaille et un diplôme lui ont été remis. Sous l'émotion, Arno a simplement remercié la Ville pour cette distinction.

L’échevine de la Culture Karine Lalieux (photo archives) a expliqué pourquoi elle avait tenu à lui remettre cette médaille. C'est sa réponse dans la presse à Donald Trump, alors candidat à la présidence aux Etats-Unis, qui a séduit l'échevine. A l'insulte de "trou à rats" proférée envers la Ville au lendemain des attentats du 22 mars 2016, Arno a répliqué en dressant un portrait sincère de Bruxelles. L'échevine a apprécié qu'il ait souligné que Bruxelles était de longue date une ville artistique, où tout le monde trouve sa place. Plus que de défendre la Ville dans un moment difficile, il lui a déclaré son amour par-delà ses défauts.

L'artiste flamand, très apprécié notamment en France, vit depuis une trentaine d'années dans le quartier Dansaert à Bruxelles, non loin de la Grand-Place. Trilingue, Arno a d’abord surtout chanté en anglais, avant de privilégier davantage le français et le néerlandais.