Plus de 114.000 millionnaires en dollars en Belgique

L’an dernier, notre pays comptait 114.200 millionnaires en dollars, soit 5% de plus qu’en 2015, indique le dernier rapport sur la richesse mondiale publié par la société de conseil Capgemini. Bien que l’augmentation ait ralenti en 2016 par rapport à la croissance de 6,5% en 2015, le nombre de millionnaires ne cesse de croître en Belgique. Notre pays se situe maintenant à la 26e place mondiale dans ce domaine, juste derrière la Suède (116.000 millionnaires).

Cette tendance à l'augmentation du nombre de riches s'est appuyée l’an dernier sur la croissance du produit intérieur brut belge, qui est en quelque sorte une somme des richesses produites par l'économie d'un pays, et sur la bonne tenue de l'épargne. Dans l'autre sens, les prix de l'immobilier et le niveau des capitalisations boursières ont joué un rôle négatif l'année dernière.

L'évolution du cours du dollar par rapport à l'euro participe également, puisque le rapport de Capgemini comptabilise le nombre de millionnaires en dollars, en prenant en compte divers actifs (actions, obligations, fonds, cash) mais en excluant la résidence principale des individus.

"Le nombre de millionnaires augmente d'année en année en Belgique. On constate également un rajeunissement de la population des millionnaires belges", a précisé Robert van der Eijk, CEO de Capgemini Belux, au cours d'une conférence de presse. Ce rajeunissement s'explique par le fait que de plus en plus de personnes fortunées d'un certain âge décident de se défaire d'une partie de leur patrimoine au profit d'enfants ou petits-enfants, par exemple via des donations.

Au niveau mondial, le nombre de millionnaires a augmenté de 7,5% en 2016, après 4,9% en 2015, pour atteindre un record de 16,5 millions d'individus possédant un patrimoine total de 63.500 milliards de dollars (près de 54.000 milliards d'euros), en hausse de 8,2%. "A eux seuls, les cinq pays comptant le plus de millionnaires, c'est à dire les Etats-Unis, le Japon, l'Allemagne, la Chine et la France, qui a dépassé cette année le Royaume-Uni, représentent deux tiers de la richesse mondiale", observe encore Robert van der Eijk.