Un quart des victimes d’accidents mortels ont plus de 65 ans

Alors que le nombre d’accidents mortels a fortement diminué ces dix dernières années (-18 %), le ceux touchant des seniors a légèrement augmenté (+0,5 %). C'est la conclusion d’une étude menée par l’institut Vias.

Selon une étude de Vias, un quart des victimes d’accidents mortels ont plus de 65 ans alors qu’il constituait un cas sur six il y a 25 ans. L’institut anciennement appelé IBSR a publié ces résultats ce dimanche à l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées.

Le nombre d’accidents à vélo et à moto est également en hausse. L’augmentation du nombre d’accidents mortels à moto chez les seniors a par exemple augmenté de 66 % contre 26 % à vélo. "L’utilisation plus en plus fréquente des vélos électriques explique sûrement cette forte hausse", indique Vias.

D’après cette analyse, la moitié des accidents qui tuent des personnes de plus de 65 ans concernent des usagers faibles (piétons, cyclistes, passagers du véhicule). Pour les personnes entre 35 et 64 ans, la proportion s’élève quant à elle à un cinquième.

Vias déclare que les seniors au volant constituent plutôt un danger pour eux-mêmes que pour les autres. Lors d’accidents impliquant un conducteur de plus de 65 ans, il y a quatre fois plus de risque que le conducteur devienne la victime. Dans le même temps, le risque qu’un accident provoque la mort de quelqu’un d’autre est deux fois moins élevé quand les seniors sont au volant.