Centre Antipoison : "Ne cueillez pas de champignons en forêt"

La saison des champignons est ouverte. Mais les cueillir en forêt est risqué quand on ne les connait pas bien. C’est ce que souligne le Centre Antipoison, qui diffuse un petit film humoristique à ce sujet sur les réseaux sociaux. Chaque année, il reçoit entre 300 et 500 appels au numéro 070/245.245 pour des accidents avec des champignons. Les étés pluvieux sont particulièrement favorables à une poussée abondante. Les accidents sont d'ailleurs nombreux cette année avec plus de 300 appels déjà enregistrés, dont 134 rien que pour le mois d'août.

Les appels les plus fréquents concernent des enfants de moins de quatre ans qui, par curiosité, goûtent un morceau de champignon trouvé au jardin ou en promenade. Vu les faibles quantités avalées, ce genre d'accident est en général sans gravité, tient à rassurer le Centre Antipoisons.

Par contre, si les appels pour des personnes malades après un repas de champignons sauvages sont moins nombreux, ceux-ci sont potentiellement beaucoup plus graves car les quantités consommées sont importantes.

Les symptômes d'intoxications les plus courants sont des troubles digestifs tels que nausées, vomissements, diarrhées plus ou moins intenses. Dans les cas les plus graves, ces troubles digestifs surviennent plusieurs heures après le repas et s'accompagnent de lésions du foie ou des reins qui peuvent mettre la vie en danger.

Le seul moyen de distinguer les champignons toxiques des champignons comestibles est d'avoir des connaissances précises sur les caractères distinctifs des différentes espèces, rappelle le Centre Antipoisons. Il conseille dès lors aux personnes passionnées par la cueillette de participer aux activités d'un cercle de mycologie.

Cueillette interdite en Flandre, tolérée en Wallonie

"Pêchez par excès de prudence", conseille le Centre Antipoison. "Ne cueillez certainement jamais de champignons dans les bois. Ce n’est d’ailleurs pas très bon pour nos forêts", précise l’Agence pour la Nature et les Bois.

"Ce phénomène apparaît chaque automne", indique la porte-parole Marie-Laure Vanwanseele. "Ce n’est donc pas neuf et nous essayons chaque année de sensibiliser les gens. Cueillir des champignons est tout simplement défendu. Nos collaborateurs sur le terrain y veillent beaucoup".

A noter que l’interdiction de cueillir des champignons varie selon les Régions du pays. "En Flandre, c’est certainement interdit", souligne Vanwanseele. "En Wallonie, apparemment pas. Et cela mène parfois à des situations bizarres. Dans la forêt de Soignes, on ne peut cueillir les champignons dans la partie néerlandophone, alors que c’est permis dans la partie francophone".