L’UZ Leuven greffe une nouvelle valve cardiaque biologique

La première implantation d’une valve cardiaque biologique de nouvelle génération en Belgique s’est déroulée à l’hôpital universitaire de Louvain. Cette valve, étudiée par l’UZ Leuven (Brabant flamand) et l’Université catholique de Louvain (KU Leuven) depuis une décennie, a une durée de vie plus longue que les valves actuelles.

Les patients souffrant d'une valve aortique défectueuse peuvent opter pour une nouvelle valve mécanique ou biologique. La valve mécanique ne doit jamais être remplacée, mais contraint le patient à la prise d'anticoagulants. Les valves biologiques, faites en tissu valvulaire de porc ou de bovin, nécessitent par contre un remplacement tous les 10 à 15 ans.

L'entreprise Edwards Lifesciences a cependant fabriqué une valve cardiaque avec une nouvelle technologie de conservation, qui ralentit l'usure du dispositif. Le remplacement de cette valve biologique ne nécessite par ailleurs pas d'opération à cœur ouvert, car elle peut être introduite via un cathéter.

L'opération sera remboursée à partir de 2018 en Belgique. Sur les quelque 700 personnes opérées chaque année à l'UZ Leuven (photo), 90% optent pour une valve cardiaque biologique.