Les Flamands ne sont pas favorables à un centre-ville sans voiture

Deux Flamands sur trois préfèrent ne pas avoir dans sa ville ou sa commune, un centre interdit aux voitures. C’est ce que révèle un sondage réalisé pour le programme "De Stemming" sur Radio 1 (VRT), dans le cadre des élections communales d’octobre 2018.

Deux Flamands sur trois ne sont pas favorables à un centre sans voiture dans leur propre ville ou commune. Mais il y a des différences.

Dans les villes de plus de 100.000 habitants, 60 % des personnes interrogées sont pour le fait de bannir les voitures du centre. Dans les villes moyennes, ce nombre se réduit à 40% et dans les petites communes, il tombe même à 20 %.

"Bannir la voiture du centre ou non, le débat porte toujours sur le fait de savoir comment maintenir des commerces viables dans le centre des villes" déclare Hajo Beeckman de la rédaction "trafic" de la VRT. "Une bonne accessibilité et de bonnes possibilités de parking représentent la stratégie la plus importante à cet égard". C’est ce que révèle aussi une autre étude de l'Association flamande des villes et communes (VVSG).