Une habitante de Lokeren décède dans l’incendie causé par une voiture

L’habitante d’un appartement de Lokeren (Flandre orientale) est décédée dans la nuit de dimanche à lundi, prise au piège dans l’incendie provoqué par une voiture qui avait percuté à vive allure la façade de son immeuble. Les pompiers ont confirmé l’information donnée par plusieurs médias. Le conducteur du véhicule, qui a touché une conduite de gaz dans l’accident, avait d’abord pris la fuite. Entretemps, il s’est signalé à la police et a été interrogé.

Le choc provoqué par l’impact de la voiture dans la façade de l’immeuble de Lokeren a endommagé une conduite de gaz, ce qui a entraîné des explosions. Lorsque les pompiers sont arrivés sur place, dans la nuit de dimanche à lundi, les flammes ravageaient déjà l’immeuble. Quatre pompiers ont été blessés par des explosions.

Peu après, les pompiers ont trouvé au 1er étage le corps sans vie de l’habitante de l’immeuble. Il leur a fallu beaucoup de temps pour parvenir à maîtriser les flammes. Des ouvriers d’Eandis sont venus sur place pour couper l’arrivée de gaz.

Le conducteur de la voiture qui est entrée à vive allure dans la façade de l’immeuble - comprenant un commerce vide au rez-de-chaussée - n’a été que légèrement blessé. Il a d’abord pris la fuite, avant de se rendre à la police ce lundi matin. L’homme est déjà connu de la police.

Un expert et un médecin légiste ont été dépêchés sur les lieux. L’information selon laquelle l’accident pourrait s’être produit à la suite d’une course entre plusieurs véhicules est démentie par le bourgmestre de Lokeren, Filip Anthuenis (photo). "J’ai pu voir les images de l’accident, et la police réfute aussi la thèse d’une course de rue. L’automobiliste serait monté à bord de la voiture à peine 200 mètres avant le lieu de l’accident. Les circonstances exactes du tragique accident ne sont pas encore connues".