Le paysage politique flamand semble figé

La N-VA reste de loin le plus grand parti en Flandre, le SP.A ne semble pas sortir d’une spirale négative, le PVDA atteint pour la première fois le seuil électoral de 5%. Voilà ce qui ressort d'un sondage sur les intentions de vote publié mardi par la VRT, la RTBF, De Standaard et La Libre Belgique. Le parti socialiste reste la première formation politique en Wallonie, talonné par le MR. Ecolo, le PTB et DéFI progressent tant en Wallonie qu'à Bruxelles.

Si les élections fédérales avaient lieu aujourd’hui en Flandre, alors la N-VA resterait de loin le plus grand parti. Malgré le fait que le SP.A est dans l'opposition depuis 2014, le parti socialiste flamand continue de baisser. Par contre le parti d’extrême gauche, le PVDA dépasse pour la première fois le seuil électoral des 5%. Pour le reste, ce sondage n’indique pas de grands bouleversements.

Ce baromètre électoral d’octobre 2017 n’indique donc pas de grands changements dans le paysage politique en Flandre qui semble gelé. Les grandes tendances restent à peu près les mêmes avec une N-VA qui caracole toujours en tête. Le parti de Bart De Wever obtiendrait 28% soit plus que les 26,3% obtenus lors du précédent sondage d’avril dernier. Mais 4,4% de moins par rapport aux résultats des dernières élections législatives de mai 2014.

Le CD&V, resterait le second parti en Flandre et obtiendrait 19,4% soit un peu plus que les 18,6% des élections de 2014. Au cours des derniers sondages les démocrates-chrétiens se maintiennent toujours dans une fourchette entre 18 et 20% soit une position confortable au centre du jeu.

Par rapport au sondage précédent, l’Open VLD dépasse à nouveau les écologistes de Groen. Les libéraux flamands obtiendraient à présent 15,5% soit le même score que lors des élections fédérales de 2014.

Les Verts se maintiennent à 13,9 % soit un score légèrement inférieur à celui du précédent sondage, mais toujours supérieur de 5,3% à son score lors des dernières élections. Les Verts flamands sont donc clairement en hausse.

Quant aux socialistes flamands, ils semblent se maintenir dans une spirale négative. Le SP.A n’obtiendrait plus que 11% des voix soit 3% de moins qu’en 2014. Ces dernières années le parti de John Crombez a déjà perdu 4,8% dans les sondages et s’est fait dépasser par Groen.

A l’extrême gauche du SP.A, le PVDA augmenterait légèrement son score et dépasserait pour la première fois le seuil électorale de 5,1%.

Quant au Vlaams Belang il fait quasi du surplace. Avec 6,5%, le parti d’extrême-droite obtiendrait un résultat légèrement supérieur à celui de 2014 mais légèrement inférieur aux résultats du dernier sondage d’avril.

Qui fait mieux chez qui ?

La N-VA semble devenu un véritable parti populaire car il obtient d’aussi bons résultats dans tous les groupes de la sociétés. Seule la province d’Anvers, le bastion du président Bart De Wever se démarque par un net meilleur résultat.

Le CD&V obtient les meilleurs résultats auprès des femmes et dans les zones rurales, l’Open VLD obtient lui ses meilleurs résultats chez les indépendants, dans la classe moyenne supérieure et dans le Brabant flamand (le bastion de Maggie De Block et de la présidente Gwendolyn Rutten).

Groen obtient les meilleurs résultats parmi les gens les plus diplômés et dans les milieux favorisés alors qu’il obtient de moins bons résultats dans les milieux défavorisés.

Le SP.A obtient de meilleurs résultats dans les classes sociales inférieures c’est aussi le cas du PVDA qui curieusement, obtient également de meilleurs résultats auprès des employés que des ouvriers.

Grande confiance dans nos dirigeants

53% des personnes interrogées déclarent avoir confiance dans le gouvernement fédéral. Le fait que ce gouvernement soit dirigé par un premier ministre francophone ne semble pas du tout poser de problème, la confiance envers le premier ministre Charles Michel (MR) augmente encore : 70%. Charles Michel jouit même d'une plus grande confiance parmi les Flamands que son prédécesseur Elio Di Rupo (PS).

Le gouvernement flamand jouit également d'une grande confiance: 62 % des personnes interrogées disent avoir confiance dans l'équipe de Geert Bourgeois (N-VA). Le ministre-président lui-même obtient un score légèrement inférieur mais quand même assez bon: 57% des personnes interrogées affirment avoir confiance en lui. À titre de comparaison, son prédécesseur Kris Peeters (CD&V) a quand même obtenu plus de 70%.

Ce sondage effectué par l’entreprise KANTAR TNS pour le compte de la VRT, la RTBF, De Standaard et La Libre Belgique a été réalisé par téléphone auprès de 1.045 Flamands ayant le droit de vote entre le 11 septembre et le 5 octobre. La marge d’erreur est de 3,1%.