Les embouteillages bruxellois coûtent plus de 100 millions d’euros

Des experts du cabinet du ministre fédéral de l’Economie, Kris Peeters (CD&V), ont évalué la facture des embouteillages dans la capitale (photo) à plus de 100 millions d’euros. Les engorgements sont également nuisibles au port d’Anvers, indique ce mercredi le quotidien L’Echo.

Les experts se sont basés sur des calculs et des chiffres récents (2016) établis et fournis par différentes organisations patronales, comme Agoria ou Beci.

Les coûts de l'engorgement sont calculés comme ceci: le temps perdu en raison des problèmes de mobilité (8.960.000 heures pour les 400.000 véhicules circulant chaque jour en moyenne à Bruxelles) a été multiplié par la valeur de ce temps perdu (11,72 euros/heure, selon les différentes organisations patronales): soit un total 105.011.200 euros.

À Anvers, la situation est encore pire qu'à Bruxelles. Les coûts de l'immobilité dépassent même les 150 millions d'euros par an. Et cette perte en temps augmente dangereusement: +11% par rapport à 2015.

Les embouteillages et blocages sont également nuisibles au port d'Anvers (photo), l’un des poumons économiques de la Flandre et de la Belgique.