La princesse Astrid en mission économique en Côte d’Ivoire

De dimanche à jeudi, la princesse Astrid accompagnera une délégation de 200 entreprises belges en mission économique en Côte d’Ivoire. Les ministres flamand et wallon de l’Economie, Philippe Muyters et Pierre-Yves Jeholet, la Secrétaire d’Etat bruxelloise au Commerce, Cécile Jodogne, le Secrétaire d’Etat au Commerce extérieur Pieter De Crem et le ministre des Affaires Etrangères, Didier Reynders, seront aussi du voyage. La délégation belge sera notamment reçue par le président ivoirien, Alassane Ouattara.

De dimanche à jeudi, quelque 214 chefs d'entreprises belges seront en mission économique avec la Princesse Astrid et les représentants politiques du pays à Abidjan (photo archives), la capitale économique de la Côte d'Ivoire. La priorité belge est le renforcement des relations commerciales entre les deux pays, alors que la Belgique est le deuxième importateur européen de produits de Côte d'Ivoire.

Il s'agit de créer un maximum de contacts pouvant dégager des contrats avec des entreprises ivoiriennes. La Côte d'Ivoire est un des principaux partenaires de la Belgique sur le continent africain. Les secteurs les plus concernés sont l'automobile, les machines agricoles et l'ingénierie, l'industrie des boissons, les produits chimiques et les vaccins.

La Belgique importe principalement des aliments de Côte d'Ivoire, comme des bananes et des ananas, mais aussi du pétrole, du zinc et du bois. Les importations vers la Belgique ont pesé en 2016 un peu plus de 685 millions d'euros, et les exportations vers le pays d'Afrique de l'Ouest 292 millions d'euros.

Ce pays se pose en partenaire commercial stable pour la Belgique après une crise post-électorale de 2010-2011, qui a fait plus de 3.000 morts. L'actuel gouvernement emmené par le président Alassane Ouattara (photo) a établi un plan national de développement ambitieux en 2016, avec 2020 pour horizon. La délégation belge sera reçue par Alassane Ouattara, après une cérémonie de signature de contrats entre les entreprises belges et le secteur public ivoirien.

AP2013