Les plongeurs de la Protection civile sondent le canal Bruxelles-Charleroi à Ittre

Les plongeurs de la Protection civile ont sondé jeudi le canal Bruxelles-Charleroi à Ittre (Brabant wallon), sur une longueur de 200 m, à hauteur du pont Catala, dans le cadre de vérifications concernant le dossier des tueurs du Brabant.

Selon la police de la navigation de Mons, les sondages par sonar de la police fédérale et de la Protection civile ont débuté jeudi vers 11h00. Le canal a été temporairement fermé à la navigation pendant les sondages. Il a été rouvert de midi à 15h00 pour laisser passer six péniches avant d'être à nouveau fermé.

Les premiers échos relatifs à d'éventuelles découvertes sont négatifs.

Les investigations s'inscrivent dans le cadre du dossier des tueurs du Brabant.

Jeudi matin, le procureur du Roi de Liège, Christian de Valkeneer, a indiqué lors d'une conférence de presse, qu'en mai dernier, deux boîtes en métal portant l'inscription "gendarmerie" avaient été découvertes dans la canal par trois jeunes des environs, un peu en aval de Ronquières et non loin d'un pont. Les jeunes avaient utilisé un aimant industriel pour trouver des objets métalliques. La police doit encore expertiser les objets trouvés pour déterminer s'ils sont en lien avec les tueries du Brabant.

Mercredi, le parquet général de Mons a indiqué que des vérifications étaient en cours dans le cadre de ce dossier. C'est donc dans ce contexte que s'inscrit l'action des plongeurs de la Protection civile