Abdeslam en Belgique en décembre pour son procès sur la fusillade de Forest

Le parquet fédéral a reçu l’accord des autorités françaises pour la remise temporaire de Salah Abdeslam en vue de son procès concernant la fusillade de Forest du 15 mars 2016, au cours de laquelle quatre agents de police ont été blessés et lui est parvenu à s’enfuir. Le procès aura lieu du 18 au 21 décembre et Abdeslam a indiqué vouloir y être présent physiquement.

Lors de la Quadripartite qui a été organisée à Malines les 4 et 5 octobre derniers, le parquet fédéral de Belgique et le parquet de Paris ont cherché une solution pour que Salah Abdeslam puisse assister à son procès, qui aura lieu les 18, 19, 20 et 21 décembre 2017, indiquait ce vendredi Eric Van der Sijpt, porte-parole du parquet fédéral.

Le parquet fédéral a déposé une requête le 9 octobre 2017 auprès du tribunal de première instance de Bruxelles en vue de la délivrance d'un mandat d'arrêt à charge de Salah Abdeslam. Le tribunal a délivré un mandat d'arrêt européen le 19 octobre dernier et ce mandat a été transmis le 23 octobre dernier aux autorités françaises compétentes.

Aucun autre détail, ni aucun commentaire ne seront donnés sur les modalités exactes du transfert de Salah Abdeslam. Seul survivant des commandos du 13 novembre 2015, Abdeslam a été arrêté le 18 mars 2016 à Molenbeek-Saint-Jean. Trois jours auparavant, la police avait tenté de perquisitionner un appartement situé rue du Dries à Forest, qui servait vraisemblablement de planque où se cachaient Salah Abdeslam (photo), Soufien Ayari et un troisième, Mohamed Belkaïd alias "Samir Bouzid".

L'opération a dégénéré en fusillade au cours de laquelle Belkaïd a maintenu les policiers à distance tandis qu'Ayari et Abdeslam prenaient la fuite. Belkaïd a finalement été abattu et Ayari et Abdeslam ont été interceptés trois jours plus tard.