Brussels Airlines tourne une page de son histoire

La compagnie aérienne belge se sépare ce samedi de son dernier avion Avro-jet. Fabriqué par l’entreprise British Aerospace, cet appareil est reconnaissable à ses quatre moteurs et aux ailes situées sur le flanc du fuselage. Il avait connu les toutes premières heures du successeur de la Sabena, la compagnie belge tombée en faillite fin 2001.

Le tout dernier Avro-jet en service pour Brussels Airlines se posera normalement ce samedi soir, vers 19h20, à Brussels Airport, après un vol d'un peu plus d'une heure en provenance de Genève. C'est vers la ville suisse qu'était justement parti le premier vol, en Avro-jet, du successeur de la Sabena le 10 novembre 2001, trois jours à peine après que celle-ci ait été déclarée en faillite.

Le fuselage de l'appareil arborait alors le logo de Delta Air Transport (DAT), l'ancienne filiale de la Sabena à partir de laquelle l'activité a été relancée. Celle-ci comptait 32 Avro dans sa flotte et changea de nom pour devenir SN Brussels Airlines le 15 février 2002, puis plus tard encore Brussels Airlines.

La page de ces appareils se tourne donc plus de quinze ans après. La compagnie aérienne souhaite en effet homogénéiser sa flotte à deux types d'appareil: les Airbus A319/320 et les A330. Elle a encore cependant recours à d'autres avions en leasing externe pour quelques vols régionaux.

Outre la disparition des Avro, Brussels Airlines se sépare en même temps de certains de ses commandants de bord. Plusieurs d'entre eux ont connu l'époque de la DAT et avaient reporté leur pension, afin de pouvoir continuer à voler avec ce type d'avion.