Brussels Airport commande 30 bus électriques chinois

Malgré les protestations des constructeurs belges qui espéraient remporter la commande, la direction de l’aéroport international de Zaventem a décidé d’acheter 30 bus électriques d’une branche du constructeur chinois BYD (Build Your Dreams), pour une somme évaluée à 330.000 euros par bus. C’est ce qu’indique le quotidien financier De Tijd.

Les constructeurs belges de bus Van Hool, de Koningshooikt, et VDL, de Roulers, espéraient remporter cette commande de Brussels Airport. Mais, avec un prix très attractif, c'est BYD Europe qui a décroché le contrat, pour une somme estimée à 330.000 euros par bus, soit 33% de moins que ce que demandait VDL Bus Roulers.

VDL avait introduit un recours contre la décision de passer commande auprès de l'entreprise chinoise et avait obtenu gain de cause auprès d'un juge juste avant les vacances d'été. Il était ressorti que l'aéroport de Zaventem n'avait pas suffisamment mis en avant les résultats de ses recherches sur les prix.

Brussels Airport a entretemps mieux motivé sa décision et définitivement accordé la commande à BYD. Le contrat, qui vaut des millions, sera sans doute signé dans les prochaines semaines.

Ces bus électriques qui circuleront sur le tarmac de Brussels Airport ne doivent pas être confondus avec un autre projet de bus pour l’aéroport de Zaventem. La société flamande De Lijn y a en effet lancé un projet-pilote avec des bus électriques qui roulent sans conducteur. Ces derniers font avant tout la navette entre Brucargo et le terminal.