L’identification d’une bande d’ados violentes à Bruges presque bouclée

La section brugeoise du parquet de Flandre occidentale annonce que l’identification des membres d’un groupe d’adolescentes soupçonnées de coups et blessures volontaires à Bruges est quasiment terminée. La nature de la participation de chacune des suspectes, âgées en moyenne d’une quinzaine d’années, doit encore être précisée. Des membres de la bande Zehbi’s auraient aussi attaqué une adolescente et sa mère à Ostende.

Les faits se sont déroulés dans le quartier de la gare de Bruges. Une demi-douzaine d'adolescentes sont soupçonnées d'avoir harcelé et frappé d'autres filles. Lors d'un incident à Ostende, la mère d'une des victimes a également reçu des coups.

La dame de 38 ans, originaire de Bredene, a tenté d’aider sa fille qui s’était fait encercler et frapper par d’autres filles à la kermesse d’Ostende. A la suite d’une altercation avec les filles de la bande, la mère a reçu des coups au visage. Elle a dû passer deux jours à l’hôpital et être opérée au nez, qui était cassé. La police d’Ostende a confirmé l’incident et affirmé que l’enquête est en cours.

Les suspectes ont diffusé sur Instagram des images des incidents qu’elles ont créés. Le parquet a confirmé qu'une enquête avait été ouverte il y a déjà un certain temps pour coups, extorsion et vols commis par des adolescentes. Une suspecte a d'ores et déjà été identifiée, interpellée jeudi matin et présentée au juge de la jeunesse.

Elle est désormais placée en institution semi-ouverte. L'identification des autres suspectes est à peu près terminée aussi, indique le parquet. Il reste à déterminer la participation précise de chacune d’entre elles.