Bagarre générale à la Porte d’Anderlecht

Quatre personnes ont fait l’objet d’une arrestation administrative, samedi soir, à la suite d’une bagarre générale de rue impliquant entre 60 et 100 personnes dans l’après-midi dans la commune bruxelloise d’Anderlecht. Les raisons du différend entre riverains et des réfugiés Roma de Syrie habitant le quartier ne sont pas encore connues. La police indique que deux personnes ont été légèrement blessées.

La raison de la bagarre qui a impliqué entre 60 et 100 personne n'est, selon la police, toujours pas connue. Les forces de l'ordre, appelées dès 15h30 dans le quartier de la Porte d’Anderlecht, supposent qu'il s'agit d'un différend entre riverains du quartier de Cureghem et réfugiés Roma de Syrie qui habitent le quartier.

A l'arrivée de la police, les fauteurs de trouble - qui s’étaient opposés à renfort de barres de métal, de panneaux de signalisation, de bâtons et de mobilier - avaient déjà quitté les lieux. Il se pourrait que la bagarre ait éclaté après qu’une femme ait été blessée à l’oreille.

Quatre arrestation administratives ont été opérées. La police n'a pas connaissance de dégâts occasionnés aux voitures ou aux bâtiments. Le calme est entretemps revenu dans le quartier de la Porte d’Anderlecht, mais la police locale a reçu l'appui de la police fédérale pour renforcer les patrouilles dans les environs.