Enquête sur l’attentat dans le Thalys : perquisitions en Belgique

Dans le cadre de l’enquête sur l’attentat terroriste perpétré contre le train Thalys le 21 août 2015 par Ayoub El Khazzani, un ressortissant marocain ayant grandi dans la commune bruxelloise de Molenbeek, six perquisitions ont été menées ce lundi matin en Belgique, dont quatre à Bruxelles. Il s'agirait d'adresses où le suspect et Abdelhamid Abaaoud se sont cachés. Abaaoud est considéré comme le cerveau des attentats de Paris de novembre 2015. Quatre personnes ont été interpellées à la suite des perquisitions de ce lundi.

Deux perquisitions ont eu lieu ce lundi matin à Molenbeek-Saint-Jean, une à Anderlecht, une à Laeken, une à Andenne et une à Marche-en-Famenne, à la demande du juge d'instruction de Bruxelles spécialisé en matière de terrorisme.

Ni arme ni explosif n'ont été trouvés lors des perquisitions, a indiqué le parquet fédéral.

Quatre personnes ont été emmenées pour audition à l’issue de ces actions. Le juge d'instruction décidera ultérieurement de leur maintien ou non en détention.

Pour rappel, l’attentat du train Thalys du 21 août 2015 est considérée comme une tentative terroriste avortée par armes à feu qui s'est déroulée à bord du train no 9364 reliant Amsterdam à Paris sur la ligne LGV Nord, alors que celui-ci se trouvait aux alentours de la commune d'Oignies, dans le Pas-de-Calais.

L'attaque, projetée par un ressortissant marocain ayant grandi dans la commune bruxelloise de Molenbeek, issu de la mouvance de l'islamisme radical, a pu être déjouée par des passagers du train. Le 26 août 2015, l'agresseur était mis en examen pour tentatives d'assassinats, association de malfaiteurs et détention d'armes, le tout en relation avec une entreprise terroriste.

Le parquet fédéral belge a ouvert une enquête. Il estime que la Belgique est concernée par le fait que la personne lourdement armée a pris le train en gare de Bruxelles-Midi, en Belgique.

L'une des personnes appréhendées ce lundi matin serait Youssef S., un homme qui aurait donné refuge à Ayoub El Khazzani et Abdelhamid Abaaoud (photo) pendant l'été qui a précédé les attentats de Paris, en 2015.

Les deux suspects seraient rentrés ensemble de Syrie en Belgique quelques jours avant l'attentat dans le Thalys. Ils auraient logé ensemble à une adresse à Laeken, où l'une des perquisitions de ce lundi matin a été menée.

Youssef S, appréhendé, avait aussi été condamné en 2009 pour une attaque à main armée perpétrée avec Khalid El Bakraoui, qui a commis l'attentat kamikaze dans le métro Maelbeek le 22 mars 2016.

Mohamed B. a également été appréhendé ce lundi matin. Il serait un ami de Khalid El Bakraoui et de Mohamed Bakkali. Il a acheté plusieurs chargeurs pour kalachnikovs qui ont été utilisés pendant les attentats du 13 novembre 2015 à Paris.