Une Flamande perd la vie lors des attentats de Manhattan

Mardi, un homme de 29 ans a fauché des cyclistes avec une camionnette de location dans le quartier new-yorkais de Manhattan. Parmi les victimes, on compte une jeune femme de la ville Staden, en Flandre occidentale. Trois autres Belges sont hospitalisés.

Les faits se sont déroulés mardi à 15 heures (heure locale) au nord de Chambers Street, dans le sud de Manhattan. L'auteur, Sayfullo Saipov, un homme de 29 ans d'origine ouzbèke, était au volant d’une camionnette louée et a écrasé des passants et des cyclistes sur une rue interdite aux voitures. Il a roulé 1,5 kilomètre en direction du sud et a embouti un bus scolaire. Deux enfants et deux adultes ont été blessés, selon la police.

Le conducteur est ensuite sorti de la voiture et aurait crié "allahu akbar" ("Dieu est le plus grand" en arabe), selon des témoins. Les forces de l’ordre ont ensuite tiré sur l’auteur de faits qui a été arrêté et transporté à l’hôpital. On aurait également retrouvé une lettre dans laquelle il aurait écrit qu’il agissait au nom de l’organisation terroriste de l’État islamique.

Trois Belges blessés et une décédée

Bilan temporaire de cet attentat : huit tués, dont une Belge de Staden et onze blessés, dont trois Belges. La victime belge s'appelle Ann-Laure Decadt et était âgée de 31 ans. Les blessés belges sont un père, une mère et un fils d'une même famille qui ont tous trois été transportés à l'hôpital et sont en train d'être opérés. "Trois Belges ont également été blessés à Manhattan et sont en salle d'opération. Notre consulat général va leur apporter son aide", a communiqué sur Twitter le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, alors qu’il se trouvait à New York pour une réunion aux Nations Unies.

Le bourgmestre de Staden a quant à lui réagi sur les ondes de Radio 1 : "C’était un choc. On ne peut pas s’imaginer que l’on retire la vie de cette manière à quelqu’un qui part en vacances pour avoir du bon temps."