Masters : Goffin s’incline en finale, face à Dimitrov

Après avoir battu l’Espagnol Rafael Nadal (ATP 1) lors de son entrée en lice et son idole le Suisse Roger Federer (ATP 2) en demi-finale des Masters de tennis masculin à Londres, le Liégeois de 26 ans (devenu ATP 7 ce lundi) n’a pas réussi à remporter dimanche soir la finale contre le Bulgare Grigor Dimitrov. La rencontre a duré 2h31 minutes pour 3 sets (7-5, 4-6 et 6-3). Mais David Goffin affirme avoir vécu une semaine fantastique et être devenu un meilleur joueur. Il quitte Londres avec près d’un million d’euros pour ses victoires, et devra défendre les couleurs de la Belgique dès vendredi à Lille, en Coupe Davis.
2017 Getty Images

Quatre jours après une cinglante défaite 6-0, 6-2 en phase de groupes, David Goffin retrouvait ce dimanche soir Grigor Dimitrov, qu'il n'a battu qu'une fois en cinq affrontements. Le début de rencontre était marqué par des breaks et des contre-breaks: Goffin prenait deux fois le service de son adversaire pour mener 1-2. Dimitrov recollait au score à 4-4. Le Bulgare de 26 ans remportait le premier set 7-5 au terme d'un 12e jeu très disputé, au cours duquel il a eu cinq balles de set.

Dans le deuxième set, le Belge sauvait une balle de break à 3-2... avant de réussir à prendre le service suivant de Dimitrov pour se porter à 3-4. Notre compatriote tenait bon et empochait cette deuxième manche 4-6.

Dans le set décisif, la rencontre restait en équilibre pendant 5 jeux. Puis Dimitrov (photo) faisait le break (4-2). A 5-2, le Bulgare avait trois balles de match, toutes sauvées par Goffin... qui revenait à 5-3. Dimitrov gaspillait une nouvelle balle de match. Mais sur la cinquième, Goffin envoyait son amortie dans le filet, offrant le match et le titre à son adversaire (6-3).

AFP or licensors

Grigor Dimitrov, 26 ans, inscrivait son nom au palmarès du Masters. Il succède au Britannique Andy Murray. C'est la plus belle victoire de la carrière du Bulgare, vainqueur jusqu'ici de sept titres ATP. Après une première victoire à Stockholm en 2013, il s'était adjugé les tournois d'Acapulco, de Bucarest et du Queens l'année suivante. Dimitrov a ensuite dû attendre trois ans avant de renouer avec le succès. Son retour à l'avant-plan en 2017 se traduit par des victoires à Brisbane, Sofia - déjà contre Goffin en finale - et Cincinnati, où il s'offre le premier Masters 1000 de sa carrière.

Goffin compte quatre titres ATP: deux en 2014, à Kitzbühel et Metz, et deux cette année, à Shenzhen et Tokyo. Il aura l'occasion de vite tourner la page: dès vendredi, il jouera la finale de la Coupe Davis avec la Belgique contre la France, à Lille.

Copyright 2017 The Associated Press. All rights reserved.

"Je suis devenu un meilleur joueur"

"J'étais un peu fatigué dans le troisième set. Et Dimitrov a pris sa chance dans le seul jeu où j'ai peut-être moins bien servi", a expliqué David Goffin à l’issue de la rencontre finale. Le conte de fées aux ATP Finals n'a pas connu de fin heureuse pour David Goffin (ATP 8), mais il reste très optimiste. "Je suis fier de ce que j'ai accompli, même si je suis évidemment déçu d'avoir perdu cette finale. Je voulais montrer à Dimitrov que ce serait un tout autre match que celui en phase de poule et qu'il devrait se battre pour s'imposer. Je ne nourris pas de regrets. Je voulais jouer de manière agressive et c'est ce que j'ai réussi à faire. Cela n'est pas passé loin. Cela s'est joué à quelques points au troisième set. Grigor a très bien joué, il a été très solide. Il était imbattable cette semaine. Il a joué un superbe tennis. Il mérite donc amplement de gagner le tournoi."

Battu, David Goffin est d'ailleurs loin d'avoir tout perdu. Le N.1 belge a incontestablement franchi un nouveau cap cette semaine à Londres, notamment pour être parvenu à battre pour la première fois Rafael Nadal (ATP 1) et Roger Federer (ATP 2). "Ce tournoi représentait pour moi une opportunité de jouer mon meilleur tennis et c'est ce que je suis parvenu à faire dès mon premier match contre Nadal. Parfois, quand vous atteignez le Top-8, vous ne savez pas vraiment si vous avez le niveau. Mais je me suis prouvé que je méritais ma place dans ce tournoi. Après cette semaine, je pense que je suis devenu un meilleur joueur, mentalement, mais aussi physiquement", poursuivait le N.1 belge.

Voilà qui est de bon augure pour le week-end prochain à Lille. Car la saison 2017 de David Goffin ne s'est pas achevée dimanche soir à Londres. Reste, en guise d'épilogue, la finale de la Coupe Davis (photo ci-dessous) contre la France. "Je ne suis pas trop inquiet. Ce que j'ai réussi ici devrait me donner beaucoup de confiance pour cette finale de Coupe Davis et pour revenir encore plus fort l'année prochaine. Ce ne sera pas facile de récupérer de mes efforts en vue du week-end prochain, mais je vais retrouver le staff médical de l'équipe qui va certainement me chouchouter et m'aider. Ensuite, ce sera à moi de jouer, mais l'adrénaline de l'événement devrait me donner un coup de fouet. Je vais en tout cas tout donner, comme d'habitude", concluait le Liégeois.

AFP or licensors

ATP: Goffin monte à la 7e place

Désormais septième, le Liégeois, bien que battu, n'a jamais figuré aussi haut dans la hiérarchie des meilleurs joueurs de tennis professionnels de la planète. Le Bulgare qui était auparavant sixième, grimpe lui pour la première fois sur le podium, derrière l'Espagnol Rafael Nadal et le Suisse Roger Federer, les deux principaux trophées au tableau de chasse londonien de Goffin.

Nadal a en effet préservé son statut de numéro un en dépit de son abandon à Londres. L'Américain Jack Sock, demi-finaliste, huitième, gagne une place, alors que l'Allemand Alexander Zverev, quatrième, est renvoyé au pied du podium par Dimitrov. L'Autrichien Dominic Thiem, cinquième, et le Croate Marin Cilic, sixième, reculent également d'un rang, alors que le Suisse Stan Wawrinka, neuvième, perd deux places.

Les autres Belges du Circuit ne font pas de bonne opération même si Steve Darcis se maintient à la 76e place du classeemnt ou rétrogradent en revanche Ruben Bemelmans (de la 106e à la 118e) et Arthur De Greef (de la 174e à la 181e).

Copyright 2017 The Associated Press. All rights reserved.