Trois établissements belges supplémentaires à deux étoiles au Michelin

Trois restaurants ont obtenu une deuxième étoile au Michelin Belux 2018, ont annoncé lundi les responsables du guide gastronomique lors du salon Horeca expo à Gand. Quatorze établissements ont en outre remporté un macaron.
Lieven Van Assche

Au panthéon de la gastronomie belge, Hof van Cleve, de Peter Goossens, et Hertog Jan, de Gert De Mangeleer, conservent leurs trois étoiles. Trois enseignes ont récolté une deuxième étoile: Vrijmoed à Gand, La Source à Neerharen et le restaurant de Tim Boury à Roulers, par ailleurs chef de l'année au Gault&Millau 2017.

Au total, la Belgique compte vingt-deux tables doublement étoilées.

Quatorze premières étoiles

Quatorze restaurants ont obtenu leur première étoile, dont Bistro Racine à Braine-le-Château et l'Ecailler du Palais royal à Bruxelles.

Kobe Desramaults et sa Chambre séparée à Gand et Carcasse du boucher Hendrik Dierendonck et d'Anthony Snoeck à Saint-Idesbald ont également décroché un premier macaron. Luc Bellings qui a fermé cette année sa table deux étoiles pour ouvrir à Hasselt De Vork empoche aussi sa première étoile.

Kathleen Vanderbeke, du restaurant Terminus à Watou, a été désignée femme chef de l'année par le guide rouge et Jo Grootaers, 26 ans, du restaurant Altermezzo à Tongres, est vu comme le meilleur espoir de la gastronomie. Son établissement a obtenu une première étoile. Jean-Pierre Bruneau a été distingué pour sa longévité dans le guide, 42 ans, dont 15 en trois étoiles.

Qualité éclectique

Le directeur du guide Michelin, Michael Ellis, a relevé trois évolutions dans la gastronomie à travers le monde: l'accent sur les produits locaux, des chefs de plus en plus jeunes et l'ouverture de petites structures.

"Pour la Belgique, il n'y a pas de règle", a-t-il ajouté, soulignant la qualité éclectique de la cuisine en Belgique et l'ambiance.