Le ring d’Anvers totalement rouvert à la circulation

Les deux bandes du ring anversois en direction des Pays-Bas fermées depuis mardi soir, en raison de la présence de silicone liquide tombé d’un camion-citerne mardi après-midi à hauteur de Borgerhout, ont été rouvertes à la circulation ce jeudi matin. Pendant toute la nuit, l’Agence flamande des routes et de la circulation s’est appliquée à gratter une fine couche du revêtement, pour enlever le silicone. L’incident a provoqué d’importants embarras de la circulation aux alentours d’Anvers pendant une journée et demie.

"Après avoir dispersé avec un jet d’eau la première couche de silicone liquide tombée sur la chaussée, il est apparu qu’il restait une couche très fine de silicone dans le revêtement du sol", expliquait Jef Schoenmaekers de l’Agence flamande des routes et de la circulation à la rédaction de la VRT.

Cette fine couche a dû être enlevée avant de pouvoir rouvrir les deux bandes à la circulation. Le grattage avait commencé en début de soirée, mercredi, pour se terminer ce jeudi vers 5h15 du matin. L’Agence a ensuite dû enlever toute la signalisation temporaire. Dès 6h20, le ring anversois était entièrement rouvert aux véhicules.

Les travaux de fraisage ont provoqué beaucoup de poussière. L’Agence flamande conseillait donc aux conducteurs d’adapter encore leur vitesse ce jeudi. Pourquoi les travaux de nettoyage ont-ils duré si longtemps, se demandaient nombre d’usagers de la route ce jeudi matin.

"Il y a bien des spécialistes parmi les pompiers qui savent ce qu’ils doivent faire, mais cela reste tout de même un processus d’essais et d’erreurs pour parvenir à nettoyer complètement la route. Les procédures standardisées ne fonctionnent pas toujours. Si le revêtement de sol avait été de l’asphalte, cela aurait pris moins de temps", indiquait Hajo Beeckman à la VRT.