Vandeput rend visite aux soldats belges en Lituanie

Le ministre de la Défense Steven Vandeput (photo) a rendu visite aux militaires belges engagés dans un groupe tactique de l’Otan en Lituanie. La cinquantaine de militaires se trouvent à Rukla, à une centaine de kilomètres de la Russie. Ils sont affectés au transport et l’approvisionnement en carburant, ainsi qu’à l’entretien des véhicules.

Lors du sommet de Varsovie en 2016, les Alliés ont décidé de renforcer la présence militaire de l'Organisation sur son flanc est en raison de la menace croissante que fait peser la Russie. Quatre groupes tactiques ont été déployés dans les pays baltes et en Pologne.

"Cette menace se manifeste surtout par les mouvements russes le long des frontières, par les exercices qu'ils accomplissent avec des objectifs offensifs spécifiques", a expliqué le ministre belge de la Défense, qui était accompagné de son homologue lituanien, Raimundas Karobalis, du chef de la composante terrestre de l'armée belge et de membres de la Commission de la Défense de la Chambre.

"Dans ce cadre, il est important que nous continuions à parler avec les Russes, mais on ne peut le faire que si on leur montre que l'on est suffisamment fort pour leur parler", a ajouté Vandeput, jugeant qu'il s'agissait d'abord de dissuasion. "Si jamais vous voulez venir, nous sommes prêts à vous faire un accueil chaleureux".

La cinquantaine de militaires belges se trouvent à Rukla, à une centaine de kilomètres de la Russie. Ils sont affectés au transport et à l'approvisionnement en carburant, ainsi qu'à l'entretien des véhicules. Selon le général-major Marc Thys, patron de la composante aérienne, le travail des militaires belges a été apprécié, notamment pour leur flexibilité. Le groupe comprend des soldats belges, allemands, néerlandais, luxembourgeois et norvégiens. Les Belges s'en iront à la mi-décembre.

L'an prochain, la Belgique participera à nouveau au groupe tactique allemand et enverra cette fois une unité de combat.