Quatre personnes arrêtées après une manifestation à Gand

Un groupe de personnes s’est rassemblé dimanche soir dans le centre de Gand (Flandre orientale), pour protester contre des tsiganes et la politique menée par l’administration communale. Quatre manifestants ont été interpellés, à la suite de cette protestation, a confirmé la police gantoise à la rédaction de la VRT.

La police gantoise a qualifié l’incident de dimanche soir de manifestation sans avertissement préalable. Peu avant 19h, quelque 250 personnes se sont rassemblées au centre de la ville, avant de parcourir Gand pendant plusieurs heures. Elles scandaient des slogans à l’encontre de l’administration communale et de Roms.

La police avait été mise au courant de ce rassemblement, et l’escortait discrètement. Peu après 21h, les agents ont estimé que cela avait assez duré et ont demandé aux manifestants de rentrer chez eux. A ce moment-là, il n’y avait plus qu’une trentaine de personnes.

"Nous avons noté tous leurs noms", expliquait le porte-parole Matto Langeraert de la police gantoise à la VRT. "Quatre personnes ont été arrêtées, dont une personne qui avait fracassé une vitrine dans la Rue Rodelijvekens". Entretemps, le calme était revenu dans le centre de Gand.

Les personnes qui ont organisé cette marche n’ont pas encore été identifiées. Le mouvement de droite Re-act avait cependant posté sur Facebook un appel à la manifestation.

© Bernal Revert - creative.belgaimage.be