Les deux trains endommagés seront évacués ce mercredi

Infrabel, le gestionnaire du réseau ferroviaire belge, annonce que les deux trains endommagés lundi dans l’accident survenu sur la ligne La Louvière-Mons qui a fait deux morts parmi le personnel d’Infrabel, seront évacués en cours de journée ce mercredi. Une réfection des voies est ensuite prévue. Le plan de transport alternatif de la SNCB reste d’application pendant ce temps.

Cinq aiguillages ont été endommagés par le train fantôme qui a parcouru lundi soir une distance d'environ 14 kilomètres avant de terminer sa course contre un autre convoi, à l'arrêt, à hauteur de Bracquegnies. Il était en train d’être remorqué à la suite d’un accident sur le rail survenu dans la matinée quand il s’est détaché et s’est mis à rouler vers l’arrière en prenant de la vitesse.

Les travaux de réparation sur la ligne Binche-La Louvière, qui avaient débuté mardi vers 13h, se sont achevés en soirée, explique le gestionnaire. A l'endroit de l'accident, sur la ligne La Louvière-Mons, les deux trains endommagés doivent encore être évacués selon les règles des enquêteurs de l'auditorat du travail, ce qui sera fait dans le courant de la journée.

Les techniciens d'Infrabel pourront ensuite intervenir sur les voies. En attendant, le plan de transport alternatif de la SNCB reste d'application. Mercredi matin, les travaux de remise en état de la voie qui étaient en cours au moment de l'accident mortel à Morlanwelz ont repris.

L'infrastructure sera rétablie pour la mi-journée et en mesure d'accueillir le trafic sur la ligne Charleroi-La Louvière dès que la SNCB sera prête, souligne Infrabel.

Le plan de transport alternatif maintenu ce mercredi

A la suite de l'accident ferroviaire mortel, un plan de transport alternatif a été mis en place mardi par la SNCB. Celui-ci est reconduit pour mercredi, a assuré la porte-parole de la société de transport ferroviaire. Aucun train ne peut circuler entre Obourg, à proximité de Mons, et Charleroi.

Les ouvriers d'Infrabel étaient toujours occupés mardi soir à réparer les cinq aiguillages endommagés. Plusieurs liaisons sont donc adaptées, dont l'IC Liège-Mons qui s'arrête à Charleroi. L'IC Lille-Tournai-Mons-Namur reste limité à Mons et ne circule pas entre cette ville et Namur.

Les voyageurs qui souhaitent aller de Mons à Charleroi sont toujours invités à prendre un train en direction de Bruxelles, en descendre à Braine-le-Comte pour embarquer dans un train à destination de Luttre (deux trains par heure). De là, les voyageurs disposent de trois IC par heure en provenance de Bruxelles pour rejoindre Charleroi, et inversement.

Deux bus ont par ailleurs été mis en service pour assurer la liaison entre Mons et Charleroi afin de desservir toutes les gares entre les deux villes. L'IC Binche-Turnhout part, quant à lui, de La Louvière-Centre à la place de Binche. Un service de bus est confirmé pour relier entre elles ces deux dernières gares.

Le train L qui relie Quévy à La Louvière-Sud est limité à Obourg, dans les deux sens. Les voyageurs qui souhaitent se rendre de Mons et/ou Tournai vers Liège et/ou Namur et inversement sont invités à passer par Bruxelles.