Euro 2020 : gros manque à gagner pour les hôtels bruxellois

Alors que le comité exécutif de l’UEFA a décidé ce jeudi que le match d’ouverture de l’Euro 2020 de football sera disputé à Rome et que les 4 matchs qui auraient dû avoir lieu à Bruxelles seront joués au stade anglais de Wembley, en raison du retard pris dans le dossier de construction d’un nouveau Stade national, le secteur hôtelier bruxellois estime avoir perdu 240.000 nuitées potentielles. C’est ce qu’indique ce vendredi la Brussels Hotel Association.

"C'est une immense déception", commente Rodolphe Van Weyenbergh, secrétaire général de la Brussels Hotel Association (BHA). "Nous passons à côté d'une énorme opportunité en termes d'image pour Bruxelles et la Belgique, sans parler des pertes économiques conséquentes et des nouveaux emplois qui auraient pu être créés dans le secteur touristique."

Les pertes économiques seront importantes pour Bruxelles, estime également le premier échevin Alain Courtois. "Bruxelles se voit privée de 100 à 120 millions de revenus, que ce soit sur le plan des nuitées, du tourisme, des transports, mais aussi des 'fans-zones' notamment".

Les matches qui auraient dû se jouer à Bruxelles se dérouleront finalement à Wembley, à Londres. La rencontre d'ouverture de la compétition aura lieu à Rome. La décision a été prise jeudi lors de la réunion du comité exécutif de l’UEFA en Suisse, étant donné que les autorisations pour la construction d’un nouveau Stade national (photo) ne sont pas encore obtenues. Bruxelles ne s’est pas vu accorder un nouveau délai.