Le savoir-faire flamand dans le sport équestre exporté en Chine

Le savoir-faire belge en matière de sports équestres est reconnu dans le monde entier, et cela n’a pas échappé à la Chine. Le millionnaire chinois Wang Wen Tao veut investir 30 millions d’euros les trois prochaines années dans une collaboration avec la Flandre. Il espère pouvoir utiliser l’expérience de notre pays pour améliorer ce sport en Chine, grâce à Brother Fortune Equestrian (BFE), qui rassemble des entrepreneurs du monde équestre flamands et chinois.

Le savoir-faire belge en matière de sports équestres est reconnu dans le monde entier, et cela n’a pas échappé à la Chine. Le millionnaire chinois Wang Wen Tao veut investir 30 millions d’euros les trois prochaines années dans une collaboration avec la Flandre. Il espère pouvoir utiliser l’expérience de notre pays pour améliorer ce sport en Chine, grâce à Brother Fortune Equestrian (BFE), qui rassemble des entrepreneurs du monde équestre flamands et chinois.

L'homme d'affaires millionnaire Wang Wen Tao a eu l'idée de fonder Brother Fortune Equestrian (BFE), un investissement d'environ 30 millions d'euros qui doit faire rayonner en Chine le savoir-faire belge. BFE aidera les cavaliers chinois à acquérir des chevaux issus des élevages belges mais aussi à bénéficier de conseils avec les meilleures coaches et soigneurs à disposition.

BFE a aussi mis en place une équipe de jeunes cavaliers de jumping qui participera à des compétitions, tant en Europe qu'en Chine. Cette équipe, dont fait partie le prometteur You Zhang, est dirigée par Lieven Devos, Patrik Spits et Dirk Demeersman. Elle s'entraîne actuellement en Belgique.

Ce mercredi, l'organisation a par ailleurs conclu une intention de partenariat avec la ligue équestre flamande (VLP). La collaboration sera confirmée plus tard à Pékin.