L’offre ferroviaire augmente de 5% dès ce dimanche

Le nouveau plan de transport de la SNCB - qui élargit l'offre ferroviaire de 5,1% - entre en vigueur ce dimanche 10 décembre. La compagnie ferroviaire annonce "davantage de trains vers les grandes villes en semaine mais aussi le week-end, des relations plus rapides et de meilleures correspondances, de meilleures connexions avec les bus, trams et métros, de nouveaux arrêts dans certaines gares", ainsi que des trains supplémentaires pour les étudiants qui retournent dans leur logement universitaire le dimanche soir.

Le nouveau plan des chemins de fer belges prévoit une offre majorée de 5,1%. "Environ 70% de ces trains supplémentaires sont destinés aux réseaux autour des grandes villes", précisait Dimitri Temmerman de la SNCB. "Il s’agit avant tout de Bruxelles, Anvers, Gand, Liège et Charleroi".

L’offre du week-end sera systématiquement différente le samedi du dimanche. "C’est nouveau. Nous avons constaté que les besoins sont différents ces deux jours", ajoutait Temmerman. Les samedis, la société veut ainsi donner davantage de possibilités aux citoyens qui feront du shopping, tandis que le dimanche elle prévoit des trains supplémentaires pour les étudiants qui retournent dans leur logement universitaire (leur "kot", comme on dit en Belgique).

Il y aura donc plus de trains vers les villes universitaires, depuis La Panne et Lichtervelde vers Bruxelles, Gand et Louvain en Flandre, mais aussi depuis Mouscron ou Binche vers Louvain-la-Neuve via Bruxelles pour les étudiants francophones. Un autre train permettra aux "koteurs" de rejoindre Liège-Palais au départ d'Arlon.

La SNCB promet en outre de meilleures connections : dans près de 20% des 550 arrêts, les connections ont été améliorées. Les liaisons avec les bus des sociétés De Lijn (Flandre), TEC (Wallonie) et Stib (Bruxelles) ont également été améliorées. "Nous y travaillons depuis l’automne 2015", précisait Dimitri Temmerman.

La durée des voyages a également été améliorée dans le nouveau plan - en moyenne de 3%. Le trajet vers Blankenberge, Heist, Duinbergen et Knokke par exemple durera ainsi 10 minutes de moins. Pour la Flandre, le gain de temps sera le plus spectaculaire sur la ligne entre le Limbourg et le littoral, sur le train IC entre Genk et Knokke. On y gagnera 12 minutes.

En Wallonie, les principaux gains de temps concerneront les liaisons Namur-Bruxelles (gain de 5 minutes), Liège-Charleroi (gain de 10 minutes) et Ath-Mons (gain de 15 minutes).

"Améliorer notre offre tous les 3 ans"

Il s’agit de la première grande adaptation des horaires depuis le "big bang" de 2014. A l’époque, la SNCB modifiait son offre pour l’optimaliser. De nouvelles liaisons entre les grandes villes étaient lancées. Comme celles partant tous les quarts d’heure de Bruxelles vers Gand.

Ces dernières années, le SNCB réévalue en permanence son offre, en se concertant avec les sociétés régionales de transports en commun. "En 2014, nous avons débuté avec une feuille blanche. Nous voulons améliorer la situation tous les trois ans", précise Temmerman.

La pratique, dès ce dimanche, devra en outre révéler si les taux de ponctualité des trains augmenteront réellement grâce au nouveau Plan.