Le directeur de la Grande Mosquée va demander sa reconnaissance

Tamer Abou el Saod (photo), le directeur de la Grande Mosquée de Bruxelles, a indiqué ce samedi à la rédaction du Journal de la VRT qu’il était prêt à demander une reconnaissance officielle de la mosquée à l’Etat belge. La mosquée du Cinquantenaire fait l’objet de critiques depuis plusieurs années. Au cours des derniers mois de son travail, la commission d'enquête parlementaire sur les attentats de mars 2016 avait notamment concentré son attention sur le rôle de la Grande Mosquée dans la diffusion d'un islam ultra-rigoriste, voire radical.

Le 15 mars dernier, l'ancien directeur de la Grande Mosquée de Bruxelles (photo) avait promis lors de la commission d'enquête parlementaire qu'il introduirait une demande de reconnaissance. La situation a changé depuis.

Un nouveau directeur est entré en service - en la personne de Tamer Abou el Saod - et la commission d'enquête a conseillé de ne pas prolonger l'autorisation d'exploitation tant qu'une reconnaissance officielle ne sera pas demandée.

"Nous sommes prêts à faire cette demande. Cela fait partie de l’arrangement qui est en train d’être discuté en ce moment avec les autorités belges. Il n’y a pas de problème du tout", déclarait ce samedi le nouveau directeur de la Grande Mosquée à la VRT.

BELGA