North Sea Port, la fusion des ports de Gand et de Zélande

Approuvée par le conseil communal gantois fin octobre, la fusion du port de Gand (Flandre orientale) et des ports néerlandais de Zélande a été baptisée North Sea Port. Les présidents du conseil de surveillance de Zeeland Seaports et du conseil d’administration de la Société portuaire de Gand se sont réjouis vendredi de la signature de l’accord de fusion, préparée pendant quatre mois.

North Sea Port est un domaine de 60 kilomètres de long, allant de Vlissingen et Terneuzen aux Pays-Bas à Gand en Belgique. Il devient l’un des dix plus grands ports de mer d’Europe. D’ici 2022, le nombre d’emplois créés dans le North Sea Port devrait passer de 97.000 à 100.000.

La fusion entre le port de Gand et ceux de Zélande a été signée vendredi sur un navire faisant route de Gand à Terneuzen, en présence du ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA, photo) et du ministre néerlandais de l’Infrastructure et des Voies d’eau, Cora van Nieuwenhuizen.

Geert Bourgeois estime que cette fusion donnera un énorme coup de fouet à l‘économie flamande et néerlandaise.

Au printemps de l'année prochaine, le Parlement flamand devra encore voter le décret portuaire flamand, qui doit être adapté pour permettre la fusion. Cette dernière induit la création d'une société européenne, une holding pour les deux sociétés portuaires actuelles.

Quant aux deux CEO, Daan Schalck du port de Gand et Jan Lagasse de Zeeland Seaports, ils dirigeront ensemble la nouvelle entreprise. Les ports fusionnés occuperont la troisième place européenne en termes de valeur ajoutée et la dixième place en termes de tonnages par navigation maritime.